Accueil Société Régions Bruxelles

Possible bavure policière à Molenbeek: le policier a été auditionné

Le policier sera présenté au procureur du Roi jeudi matin.

Temps de lecture: 2 min

Suite à la diffusion d’une vidéo montrant un policier frappant un suspect immobilisé au sol dans une rue de Molenbeek-Saint-Jean, une enquête a été ouverte et l’agent de la zone de police Bruxelles-Ouest a été privé de liberté et auditionné mercredi.

Sur les images, diffusées sur les réseaux sociaux mardi, on distinguait le policier donnant des coups de pied et de poing à un suspect déjà immobilisé au sol, dans la rue du presbytère à Molenbeek-Saint-Jean. La zone de police a confirmé avoir ouvert une enquête interne et suspendu de ses fonctions, dès mardi, l’agent à la main leste.

La victime des coups était soupçonnée de vol

Mercredi, le parquet de Bruxelles – « très préoccupé par les faits » – a parallèlement ouvert une information judiciaire. Le policier a été privé de liberté mercredi et a pu être entendu sur les circonstances de cette intervention musclée. L’homme, né en 1986, sera mis à la disposition du procureur du Roi jeudi matin, en vue d’une éventuelle inculpation pour « coups et blessures volontaires par un policier ».

Le parquet a communiqué davantage de détails sur les circonstances de l’intervention. « Mardi, vers 4 h du matin, plusieurs auteurs ont commis un vol au Quai des Péniches à Bruxelles. Dans la commune de Molenbeek, l’un des suspects aurait été vu et arrêté. » C’est lors de cette intervention policière que le policier a asséné plusieurs coups au jeune homme de 19 ans. Bien que « connue de la justice pour différents faits », la victime des coups n’est « plus considérée comme suspecte du vol au Quai des Péniches », conclut Willemien Baert, porte-parole du parquet de Bruxelles.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Meeus Roger, jeudi 23 mai 2019, 9:28

    La "victime" aurait déjà depuis longtemps été incarcérée à la dure, si pas fait un aller simple dans le désert, dans son pays d'origine

  • Posté par Raurif Michel, mercredi 22 mai 2019, 18:46

    La malheureuse victime de cette lâche agression est, selon la formule bien « connue des services de police » ! En effet, 63 vols,à 19 ans, cela laisse des traces dans son casier judiciaire ! Alors, messieurs le(s) juge(s), cela ne vous interpelle(nt) pas 63 vols ? Se pose la question : que faut ’-il faire pour être enfermé au bout de 63 vols ? Mais, il est plus facile pour les juges de condamner un policier pour brutalité policière que d’enfermer un voleur au bout de 63 vols ! Les 63 vols, à 19 ans, ce n’est pas moi dit les aient répertoriés, c’est le journal la DH qui l’indique dans son entête, car le journal Le Soir ne publie pas ce genre de vérités comme celle-là ! Si la Justice, messieurs les juges, avait fait son travail, peut être que les faits reproché au policier ne se serait jamais passé. Car, ce que l'on ne dit pas, c'est qu'a fait cet individu pour être frapper par le policier ? Allez, circulez, il n’y a rien à voir !!!

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo