Accueil Société Régions Brabant wallon

Le Musée Hergé s’est bien intégré dans Louvain-la-Neuve

Dix ans après son inauguration chahutée, 80.000 personnes ont visité l’an passé ce musée privé, créé dans le rêve et l’amour d’une femme pour mettre en valeur le travail d’un homme.

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 4 min

Le pari n’était pas gagné d’avance. Certes, le Musée Hergé était fort attendu sur le campus, mais le couac de l’inauguration, le 25 mai 2009, avec l’interdiction de prendre la moindre photo de l’intérieur de l’édifice, en avait refroidi plus d’un. Il avait fallu un bon mois et la visite du roi Albert II pour que la direction se déride et accepte la prise de quelques photos. Dix ans plus tard, force est de constater que, même si le musée n’est pas rentable, la volonté est désormais là de s’ancrer pleinement dans les lieux choisis par Fanny Rodwell pour y perpétuer le travail de son premier époux.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Schmitz Andre, jeudi 30 mai 2019, 15:56

    Même si Hergé était fumeur, je crois que la cigarette est ici moins discrète que Tintin et n'ajoute rien à la statue. C'est du mépris vis-à-vis des victimes passées et futures du tabac. En fait je'imagine simplement qu'à un ou plusieurs stades de la décision et l'érection de la statue il a pu y avoir financement par le lobby du tabac. C'est quand même aussi le rôle de la presse de poser ces questions.Les pouvoirs publics,les associations de prévention contre les méfaits du tabac et beaucoup d'autres se battent depuis des dizaines d'années contre ce genre de banalisation mais c'est comme le rocher de Sysiphe.Leurs efforts méritoires et non rémunérés sont anéantis par le lobby du tabac qui trouve toujours des complices pour continuer de détruire des vies afin de continuer à gagner de l'argent.Le plus consternant est que parmi ces "complices intéressés" du tabac ce soient le plus souvent le monde du sport (quand même un peu contré depuis quelques années)et celui de l'art qui contribuent à détruire des vies. André Schmitz,veuf à cause du tabac.

Aussi en Brabant wallon

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs