Accueil Économie Consommation

Prolonger Doel 1 et 2 fera perdre de l’argent à Electrabel

Une perte chiffrée à 200 millions d’euros.

Temps de lecture: 1 min

Electrabel a enregistré une perte de valeur de près de 200 millions d’euros sur les réacteurs nucléaires de Doel 1 et 2, a découvert l’Echo en marge des comptes 2018 de l’entreprise. Prolonger les deux réacteurs n’est pas rentable.

« Nous avons dû constater en 2018 que quatre réacteurs ne sont pas prolongeables », explique au quotidien Patrick Gaussent, directeur financier d’Electrabel. « Il s’agit de Doel 3 et Tihange 2, touchés par des inclusions, et de Doel 1 et 2, qui pourraient se voir imposer des normes sismiques plus strictes à l’avenir. »

Electrabel a alors fait passer un test de dépréciation aux réacteurs. « Et ce test nous a montré que nous allions perdre, d’ici à 2020, quelque 200 millions d’euros sur la prolongation de Doel 1 et 2, qui s’accompagne d’un investissement de près de 700 millions d’euros. »

Cette perte s’explique par le fait que ces deux unités ont été à l’arrêt plus longtemps que prévu en raison d’une fuite dans le circuit primaire de Doel 1, et qu’une prolongation au-delà de 2025 ne fait plus partie des scénarios réalistes.

Si la future coalition gouvernementale envisage d’autres prolongations, le groupe risque donc fort d’y regarder à deux fois, écrit L’Echo.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Retrouvez l'information financière complète

L'information financière
Geeko Voir les articles de Geeko VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb