Accueil Culture Scènes Les spectacles à l'affiche

Le salon Virgin suicides

Désigné comme le nouvel enfant terrible du théâtre allemand, Ersan Mondtag crée sa nouvelle pièce au KunstenFestivaldesArts, avant de s’installer au NTGent la saison prochaine.

Jusqu’au 25 mai au Théâtre National (Bruxelles). Du 9 au 12/10 au NTGent.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

La vie nous envoie parfois de drôles de signes : notre saison théâtrale s’est ouverte avec l’écrivaine Sylvia Plath qui se tuait en mettant sa tête dans le four ( Sylvia , en septembre) et se clôture avec une autre femme qui se suicide en mettant sa tête dans le four, cette fois dans De Living , toujours au Théâtre National. Que faut-il y voir ? Dans les deux cas, un homme dirige la mise en scène. Ici, c’est l’Allemand Ersan Mondtag qui orchestre le geste, et plutôt deux fois qu’une puisque la scène se répétera dans une boucle lancinante, tout en étant diffractée par un effet miroir, au sens propre comme au figuré.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Les spectacles à l'affiche

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs