Sven Mary défend le policier accusé de bavure à Molenbeek: «Il travaille dans une zone très difficile»

© Belga
© Belga

Le policier arrêté mercredi pour avoir violenté un suspect à Molenbeek-Saint-Jean a été libéré par le parquet de Bruxelles, a affirmé son avocat, Me Sven Mary. « Mon client sera poursuivi devant le tribunal correctionnel », a-t-il dit. « Il admet lui-même que ses actes étaient répréhensibles et intolérables ». Le parquet de Bruxelles a précisé que le policier avait été auditionné jeudi matin puis effectivement remis en liberté.

La victime de 19 ans s’exprime : « Il aurait pu me tuer »

« Mon client admet qu’il a commis une faute », a déclaré Me Mary. « Maintenant, le présenter comme une crapule ne serait pas juste. Cet homme travaille depuis 12 ans au sein de la police et ses états de service sont impeccables. Il a toujours travaillé dans le service d’intervention, dans une zone de police très difficile, où la violence fait partie du quotidien. Si quelqu’un travaillant dans ce contexte n’a jamais reçu de rapport négatif, alors nous devons nous demander ce qui s’est passé cette nuit-là », a commenté le pénaliste.

La bourgmestre de Molenbeek réagit : « Une intervention d’une violence inacceptable »

« Des faits inacceptables »

« Les images qui ont été diffusées montrent des faits inacceptables. Mon client sera poursuivi pour ces faits, mais nous tenterons d’expliquer qu’il s’agit d’un acte isolé dans sa carrière et qu’il y a tout un contexte. Beaucoup de choses jouent un rôle dans cet incident, telle que l’adrénaline qui accompagne une telle poursuite, mais aussi les expériences qu’il a vécues au cours des années précédentes en interventions. Nous essaierons de montrer que c’est un fait isolé le concernant et que cela ne se reproduira plus jamais, pour qu’on veuille bien lui donner la chance de continuer d’exercer son travail », a encore expliqué Me Mary.

Le policier incriminé a été arrêté mercredi matin et mis à la disposition du parquet de Bruxelles qui a annoncé qu’une information judiciaire avait été ouverte.

Ce policier âgé de 32 ans, attaché à la zone Bruxelles-Ouest, est soupçonné d’avoir fait un usage illégitime de la force à l’égard d’un suspect.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. «
Mais je pense qu’on sort de certains livres différents de ce qu’on était en y entrant.
»

    Boris Cyrulnik au «Soir»: «Rien n’est plus vrai que la fiction»

  2. d-20171010-3HCC2E_high

    Le «Salvator Mundi», victime de la «course à l’armement artistique»?

  3. Le service d’aide aux victimes, gratuit, est accessible aux jurés d’assises, qui y sont orientés à leur demande.

    Assassinat de Valentin: «la perte de l’innocence» face à l’horreur

Chroniques
  • Communisme et fascisme, même combat, même bilan?

    Que les mouvements de gauche extrême (Mélenchon, Podemos, PTB…) inquiètent certains, c’est logique : leurs programmes proposent une taxation des plus hauts revenus, la sortie des traités internationaux, bref, un virage à gauche toute d’une politique dans les pays européens qui, même avec des gouvernements socialistes, est majoritairement libérale depuis très longtemps. Une politique qui a lentement mais sûrement mis à mal les services publics, renforcé les grandes fortunes, favorisé les entreprises multinationales et creusé les disparités de revenus, en érodant sans cesse la classe moyenne. Que ces programmes soient partiellement irréalistes, c’est une vérité qui frappe l’ensemble des programmes de campagne ; mais nul ne peut nier qu’ils mettent le doigt sur des injustices réelles (l’absence de taxation sérieuse des multinationales, les disparités sociales, la précarisation des plus faibles…).

    Le cordon sanitaire

    Il n’empêche, nombreux sont celles et ceux qui appellent à un boycott de ces partis...

    Lire la suite

  • Tension dans le Golfe: mais qui met donc de l’huile sur le feu?

    Après des attaques contre trois pétroliers il y a un mois, ce jeudi c’est un méthanier japonais et un pétrolier norvégien qui ont subi d’importants dommages après avoir été les cibles d’attaques non revendiquées. Cette tension exacerbée est aussi à l’origine d’une flambée des prix de l’or noir…

    Mais qui a attaqué ces navires marchands ? En mai comme cette semaine, les Etats-Unis et notamment un certain Donald Trump...

    Lire la suite