Accueil Monde Union européenne

Brexit: Theresa May, en larmes, annonce sa démission, effective le 7 juin (vidéo)

La Première ministre britannique a exprimé, la voix étranglée par l’émotion, « un profond regret de ne pas avoir été capable de mettre en œuvre le Brexit. »

Temps de lecture: 2 min

La Première ministre britannique Theresa May a annoncé vendredi sa démission, suite à son échec à faire adopter son plan de retrait de l’Union européenne. La voix étranglée par l’émotion, Mme May a précisé qu’elle démissionnerait de ses fonctions de cheffe du Parti conservateur, et donc de cheffe du gouvernement, le 7 juin, dans une allocution prononcée devant le 10, Downing Street.

Elle a exprimé, en larmes, « un profond regret de ne pas avoir été capable de mettre en œuvre le Brexit. »

Brexit : le plan de la « dernière chance » de Theresa May ne convainc pas

Sa voix s’est cassée au moment de terminer sa brève déclaration en proclamant son «amour» pour son pays, la dirigeante masquant l’émotion qui la submergeait en faisant volte-face pour se diriger vers ses bureaux.

Le chemin de croix de Theresa May

Le mandat de Theresa May, aux airs de chemin de croix tant elle a rencontré d’adversité, de critiques voire de complots au sein de son propre parti, restera comme l’un des plus courts de l’histoire des Premiers ministres britanniques depuis la Deuxième Guerre mondiale.

La Première ministre restera en fonction le temps que les conservateurs choisissent son successeur, et sera donc toujours en poste lors de la visite au Royaume-Uni du président américain Donald Trump, du 3 au 5 juin.

Boris Johnson fait partie des favoris

L’ancien ministre des Affaires étrangères Boris Johnson, champion des Brexiters, fait partie des favoris pour la remplacer.

Boris Johnson, le Diable devenu Bon Dieu

Theresa May, 62 ans, a pris la tête de l’exécutif en juillet 2016, peu après que les Britanniques eurent voté à 52 % en faveur du Brexit lors du référendum du 23 juin 2016. Mais la dirigeante n’est pas parvenue à rallier derrière sa vision de la sortie de l’UE une classe politique profondément divisée sur la question, à l’image de la société britannique.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

  • Posté par Monsieur Alain, vendredi 24 mai 2019, 12:38

    Bien des larmes ont déjà été versées et bien d'autres le seront encore. Dans ce monde de début de XXIème siècle, entre le "tous ensemble" et le "chacun pour soi", il y a un "trou noir" qui s'agrandit de + en + et qui risque de nous engloutir. Les pro-européens, la presse notamment, ne mettent pas assez en exergue que ce n'est pas de "brexit" dont il s'agit mais plutôt du modèle de société que nous lèguerons à nos enfants et petits-enfants.

Plus de commentaires

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs