Accueil Culture Musiques

Clinic Wheeltappers and shunters

Domino.

Article réservé aux abonnés
Journaliste aux services Culture et Médias Temps de lecture: 2 min

Clinic est le groupe le plus sous-estimé du rock anglais de ces vingt dernières années. Dès 2000 et leur premier album, le groupe de Liverpool nous offrait une pop indé bercée de krautrock et d’un psychédélisme typiquement british qui allait marquer les années à venir. Il allait ensuite suivre Radiohead de près dans ses expérimentations electronica pour finir par se faire doubler par les (néanmoins excellents) Canadiens de Suuns (copier n’est pas tricher, dirons-nous).

Las du manque de reconnaissance, Clinic est resté silencieux ces sept dernières années. C’était pour mieux revenir avec un huitième album délicieusement psychédélique, comme si les Kinks et Syd Barrett jammaient avec Blur entourés d’ordinateurs et de synthés vintage.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs