Accueil Belgique

A Dinant, on «grouille» avec les locataires sociaux

En proie à de terribles contraintes financières, le secteur du logement social cherche à vendre appartements et maisons pour mettre du beurre dans les épinards.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

En Wallonie, la question du logement et des habitations sociales en particulier (40.000 demandes non satisfaites) est cruciale.

En cause, en vrac : la démographie en hausse, l’éclatement de la cellule familiale, les nouveaux modes de logement et surtout l’indispensable amélioration de l’isolation des bâtiments…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs