Journée de commémoration de l’attentat au musée juif: «Une page se tourne» (photos)

Plus d’une centaine de personnes se sont réunies vendredi à midi au musée juif de Bruxelles pour commémorer l’attentat commis par Mehdi Nemmouche le 24 mai 2014 et qui a coûté la vie à 4 personnes.

►Attentat au Musée juif de Bruxelles: des images inédites (vidéo)

Des proches des victimes étaient présents, notamment le frère et la soeur d’Alexandre Strens. De nombreuses personnalités publiques ont également pris part à cet hommage parmi lesquelles le ministre de la Justice Koen Geens, le ministre des Pensions Daniel Bacquelaine, le bourgmestre de Bruxelles Philippe Close, le président du Sénat Jacques Brotchi, l’ambassadeur du Maroc et l’ambassadrice d’Israël, Joëlle Milquet, qui était ministre de l’Intérieur lors de l’attentat, le grand-rabbin de Bruxelles Albert Guigui, le chef du groupe PS à la Chambre Ahmed Laaouej ainsi que de nombreux autres représentants de partis.

Le président du musée juif Philippe Blondin, sa directrice Pascale Alhadeff et Philippe Vansteenkiste, le président de l’association de victimes V-Europe, ont pris la parole. C’est un message de résilience et d’ouverture qui a été transmis. «Cinq ans après et deux mois après le procès, c’est une page qui se tourne», fait valoir la directrice du musée. «L’émotion est d’autant plus grande qu’avec le procès qui a été suivi de près par les médias, on a revécu l’événement. Pendant la fin du procès, on a eu énormément d’activités dont la Museum night fever avec 1.700 personnes. (...) C’est un message d’ouverture à tous les publics».

►Attentat du Musée juif: ce qu’il faut retenir d’un mois de procès

Une minute de silence a été respectée. Le rabbin ALbert Guigui a refermé les discours sur une prière. A la fin de la cérémonie, des bougies ont été allumées dans la cour intérieure.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le message du président Prévot est clair
: «
Le CDH n’a pas vocation à être le porteur d’eau d’autres partis pour régler leurs difficultés
».

    Négociations gouvernementales: pression sur le CDH qui ne veut pas craquer

  2. Jouet ou rebut, Fourchette
? Woody va devoir payer de sa personne pour que le petit nouveau de la bande accepte son destin et cesse d’avoir envie de se jeter à la poubelle
!

    «Toy story 4»: vers l’infini, au-delà... et un peu plus loin encore!

  3. La source du problème pour les communes
: les contractuels sont devenus plus nombreux que les «
agents nommés
».

    Pensions des agents statutaires: un surcoût d’un milliard pour les communes

Chroniques
  • Europe: le grand gâchis des chefs d’Etat

    A la fin de cette semaine, la Commission européenne aura (en principe) un nouveau président. Homme ou femme, quelles que soient ses qualités intrinsèques, il ou elle sera le produit d’une vraie déception démocratique et d’un moment qui ne grandit pas la mécanique européenne de pouvoir. Le processus qui l’aura fait sortir du lot renoue en effet avec les travers d’antan : la vieille méthode du choix de l’entre-soi, du fait de princes qui se mettent d’accord sur un nom au terme de palabres tenues dans le plus grand secret....

    Lire la suite