Santé: l’administration Trump veut annuler une mesure protégeant les transgenres

Santé: l’administration Trump veut annuler une mesure protégeant les transgenres

Le ministère américain de la Santé a annoncé vendredi l’abrogation prochaine d’une clause protégeant les transgenres de discriminations dans le système d’assurance-santé, provoquant le mécontentement des associations LGBT.

>Etats-Unis: un recul de la règlementation sur les personnes transgenres dans l’armée

Le ministère prévoit de supprimer une mention présente dans la loi «Obamacare» introduite en 2016 sous la présidence de Barack Obama, qui élargissait notamment la discrimination «sur la base du sexe» à l’identité de genre.

Celle-ci avait été alors définie comme le sentiment intérieur d’être «masculin, féminin, aucun des deux ou un mélange des deux».

Mais plusieurs décisions judiciaires ont bloqué l’application de cette mesure, alors que Donald Trump a promis d’abroger la grande réforme de son prédécesseur s’il était réélu en 2020.

Le changement proposé reviendrait sur la clause «pour se conformer à l’interprétation stricte» de la justice, a indiqué le ministère dans un communiqué.

«Quand le Congrès a interdit la discrimination en fonction du sexe, il l’a fait au regard de la signification stricte du terme, et nous mettons nos règles en conformité», a expliqué le responsable des droits civiques du ministère, Roger Severino.

« Acte de violence »

Les associations de défense des droits des transgenres ont dénoncé cette décision du ministère.

«Personne ne devrait être privé de soins médicaux, quand sa vie et sa santé sont en danger, simplement à cause de ce qu’il est», a affirmé le Centre national pour l’égalité des transgenres (NCTE).

Selon une étude réalisée en 2015, près d’un quart des personnes transgenres (23%) interrogées par le NCTE disaient ne pas avoir consulté un médecin l’année précédente parce qu’elles avaient peur d’être mal soignées en tant que personne transgenre.

Louise Melling, responsable de la puissante organisation de lutte pour les droits civiques ACLU, a condamné un «acte de violence» de la part du gouvernement américain «contre ceux dont la santé a été longtemps ignorée, négligée et rejetée».

«Les personnes transgenres et non-binaires subissent un nombre sidérant de discriminations de la part d’établissements ou de fournisseurs de soins», a-t-elle assuré dans un communiqué.

En avril, l’administration républicaine est déjà revenue sur une décision de Barack Obama d’autoriser les personnes transgenres à servir dans l’armée en fonction de leur identification sexuelle, estimant qu’il existait «un risque pour l’efficacité et la puissance létale des militaires».

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le service d’aide aux victimes, gratuit, est accessible aux jurés d’assises, qui y sont orientés à leur demande.

    Assassinat de Valentin: «la perte de l’innocence» face à l’horreur

  2. 494162 (2)

    Svetlana Aleksievitch, autrice de «Tchernobyl»: «La série a le mérite d’avoir réveillé la conscience environnementale»

  3. Mark Hofmann en 1984.

    Simon Worrall: «Mark Hofmann était un génie des fake news»

Chroniques
  • Communisme et fascisme, même combat, même bilan?

    Que les mouvements de gauche extrême (Mélenchon, Podemos, PTB…) inquiètent certains, c’est logique : leurs programmes proposent une taxation des plus hauts revenus, la sortie des traités internationaux, bref, un virage à gauche toute d’une politique dans les pays européens qui, même avec des gouvernements socialistes, est majoritairement libérale depuis très longtemps. Une politique qui a lentement mais sûrement mis à mal les services publics, renforcé les grandes fortunes, favorisé les entreprises multinationales et creusé les disparités de revenus, en érodant sans cesse la classe moyenne. Que ces programmes soient partiellement irréalistes, c’est une vérité qui frappe l’ensemble des programmes de campagne ; mais nul ne peut nier qu’ils mettent le doigt sur des injustices réelles (l’absence de taxation sérieuse des multinationales, les disparités sociales, la précarisation des plus faibles…).

    Le cordon sanitaire

    Il n’empêche, nombreux sont celles et ceux qui appellent à un boycott de ces partis...

    Lire la suite

  • Tension dans le Golfe: mais qui met donc de l’huile sur le feu?

    D’inquiétants incidents se multiplient dans le Golfe. Après des attaques contre trois pétroliers il y a un mois, ce jeudi c’est un méthanier japonais et un pétrolier norvégien qui ont subi d’importants dommages après avoir été les cibles d’attaques non revendiquées. Cette tension exacerbée est aussi à l’origine d’une flambée des prix de l’or noir…

    Mais qui a attaqué ces navires marchands ? En mai comme cette semaine, les Etats-Unis et notamment un certain Donald Trump ont promptement pointé un...

    Lire la suite