Accueil Société

Décès d’un enfant dans un centre d’asile: les meurtriers observaient Daniel depuis un certain temps

Daniel, le petit garçon de 9 ans avait été retrouvé sans vie le 24 avril au centre d’accueil Fedasil de Broechem (Ranst), en province d’Anvers

Temps de lecture: 1 min

Daniel El Alali, le petit garçon de 9 ans dont le corps sans vie avait été retrouvé le 24 avril au centre d’accueil Fedasil de Broechem (Ranst), en province d’Anvers, aurait entre autre été visé par ses agresseurs car ceux-ci avaient observé qu’il recevait régulièrement des jouets depuis l’étranger, selon Het Nieuwsblad et la Gazet van Antwerpen.

Les ravisseurs et meurtriers présumés du garçon palestino-libanais qui séjournait au centre ouvert pour demandeurs d’asile auraient agi par appât du gain, pensant que la famille avait des moyens financiers importants. La justice ne communique pas sur le dossier, mais l’information serait parvenue aux journaux depuis une source bien informée.

►Meurtre d’un enfant en centre d’asile: le corps de Daniel a été rapatrié

Les suspects auraient observé que le petit garçon recevait régulièrement de nouveaux jouets envoyés depuis l’étranger et que la famille achetait souvent de nouveaux vêtements. La famille avait fui le Liban via les services d’un passeur.

Les principaux suspects ont fait des aveux partiels mais s’accusent surtout mutuellement, peut-on lire dans le Nieuwsblad et la Gazet.

Habitat

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par LIENARD NORBERT, samedi 25 mai 2019, 20:29

    Venir de loin pour se faire assassiner par des compatriotes

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko