Explosion à Lyon: de l’ADN a été retrouvé ainsi que de l’explosif

© Reuters
© Reuters

Un ADN non encore identifié a été isolé sur le colis piégé qui a explosé vendredi à Lyon, faisant 13 blessés légers, tandis que l’explosif utilisé pourrait être du TATP en faible quantité, a-t-on appris samedi de sources proches du dossier.

L’ADN a été isolé sur le sac qui a explosé, mais selon ces sources, il n’a pas été identifié. Rien n’indique donc qu’il s’agisse de celui du suspect filmé en train de déposer ce sac devant une boulangerie dans une rue commerçante de Lyon. Ce trentenaire était toujours recherché samedi après-midi. Selon ces mêmes sources, il y a de fortes suspicions pour que l’explosif soit du TATP, en faible quantité.

Le TATP (tripéroxyde de triacétone) est un explosif artisanal très instable. Il a été utilisé dans les attentats djihadistes commis à Paris le 13 novembre 2015 et à Bruxelles en mars 2016.

L’auteur toujours en fuite

Ce samedi matin, le procureur de Paris donnait une conférence de presse où il a déclaré que l’auteur, un jeune homme habillé d’un dessus sombre qui se déplaçait avec un vélo, est toujours en fuite. Il avait clairement l’intention de commettre un acte violent. Le sachet qu’il a délaissé à 17h27 dans un quartier du centre de Lyon où il s’est rendu à vélo, a explosé une minute plus tard par un détonateur à distance. Il contenait notamment des visses de deux centimètres, des billes en métal ainsi qu’un circuit LR6 en plus du dispositif de détonation.

Cet acte n’a donné lieu aucune revendication jusqu’à présent, mais la section antiterroriste du parquet de Paris s'est saisie de l'affaire.

Le périmètre de sécurité installé autour du lieu de l’attaque, près de la place Bellecour, a été levé dans la matinée, ont renseigné les médias français.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Boris Johnson savoure son succès, mardi, après le vote du parti conservateur. Mais les Européens l’attendent de pied ferme.

    Brexit: l’Union européenne attend les premiers signaux de Johnson

  2. Le vaccin contre la varicelle a permis une forte diminution des infections
invasives à streptocoque. © D.R.

    Des chercheurs belges craquent le code du streptocoque

  3. François de Rugy a l’intention de porter plainte pour diffamation contre Mediapart. Mais le site d’information maintient toutes ses révélations.

    France: François de Rugy (presque) blanchi

Chroniques
  • A-t-on «bruxellé» sur la Lune?

    Du Brussels Vloms sur la Lune ?

    Nul n’ignore que les prétendus premiers pas de l’homme sur la Lune le 21 juillet 1969 relèvent de la fake news – pardon, de l’infox. Et que le premier à fouler le sol lunaire n’est pas l’Américain Neil Armstrong, mais notre compatriote Tintin, reporter de son état, dont les aventures lunaires ont été contées par Hergé dans les albums Objectif Lune (1953) et On a marché sur la Lune (1954). La vérité ayant repris ses droits, posons-nous une question essentielle : aurait-on parlé bruxellois sur la Lune ?

    Les fidèles de cette chronique connaissent déjà la réponse : le billet de la semaine dernière a...

    Lire la suite

  • Sauver la Terre, c’est aussi préserver l’être humain de l’asphyxie

    L’eau des climatiseurs pour se désaltérer quand les robinets ne s’ouvrent que sur du vide. Des points d’eau verrouillés pour empêcher les familles de puiser plus que leur quota quotidien. Des heures d’attente aux fontaines. Des ordres de passage tirés au sort pour éviter les bagarres. De l’eau achetée à prix d’or par les plus pauvres tandis que les riches pompent des nappes phréatiques exsangues. Des douches au compte-gouttes et des repas servis dans des feuilles d’arbre pour éviter la vaisselle à laver. Un homme lynché, des camions-...

    Lire la suite