Accueil Élections fédérales 2019

Elections 2019: percée du Vlaams Belang, le retour des démons extrémistes

Le Vlaams Belang a gagné. Bart De Wever a perdu et va discuter avec Tom Van Grieken. La N-VA ne ferme pas la porte à une rupture du cordon sanitaire qui existe depuis 1991.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

On l’avait sentie monter mais pas à ce point-là. Une nouvelle vague brune a bien déferlé sur la Flandre dimanche. On pourrait presque parler d’un tsunami car le Vlaams Belang s’est hissé à la deuxième place au nord du pays avec plus de 18 % des voix au parlement flamand et plus de 20 % des voix flamandes à la Chambre. Un score impressionnant mais pas historique. En 2004, le parti qui venait de renaître des cendres encore chaudes du Vlaams Blok, avait récolté 24 % des voix.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Bayens Remi, mardi 28 mai 2019, 12:40

    Ils ont développé une belle région magnifique au prix d'un long labeur et de sacrifices. Les partis traditionnels veulent détruire cet acquis. C'est ce qui les préoccupe. C'est une réaction normale avec leurs discours lénifiants. Comme la NVA a participé au gouvernement fédéral, ils ont été effrayés. L'intégration demande aussi un respect de leurs valeurs, mérite du travail et de l'effort, ce qu'ils ne voient pas dans le discours de ceux-ci. D'où une réjection de ceux-ci.

Aussi en Élections fédérales 2019

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs