Accueil Élections 2019

Vague brune en Flandre, Ecolo et PTB en hausse...: les 7 leçons des élections 2019

Extrême-droite en forte hausse en Flandre, N-VA en recul mais toujours premier parti flamand, questions autour du cordon sanitaire… Progression verte. Résultats wallons en retard. Les premières leçons du scrutin 2019.

Temps de lecture: 4 min

Le dépouillement des 6.724 bureaux de vote est terminé. On peut enfin identifier les principales tendances du scrutin fédéral et régional 2019.

Tous les résultats des élections fédérales, régionales et européennes 2019

1

Une forte percée de l’extrême-droite flamande

Au-delà même de ce qu’annonçaient les sondages, le Vlaams Belang enregistre une très forte progression. Après dépouillement de 96 % des bureaux de vote. Le Belang pointe en deuxième position des partis flamands avec plus de 18,6 % des suffrages. Le parti d’extrême-droite recueillerait 23 sièges contre 3 aux dernières élections. Un record depuis qu’en 2003 le Vlaams Blok décrochait 18 sièges.

2

La N-VA toujours première en Flandre. Donc incontournable

Le parti nationaliste dirigé par Bart De Wever obtiendrait un peu moins de 25 % des suffrages en Flandre, en baisse de près de 7 % par rapport à 2014 –35 sièges, en baisse de 8. Tant en Flandre qu’au fédéral, il va cependant être difficile (impossible ?) de s’en passer. La N-VA orientera clairement le jeu. « Pas question d’une coalition au fédéral sans une majorité du côté flamand », a en tout cas averti De Wever.

3

Cordon sanitaire ou pas ?

Depuis 1991 et son invention par le député Agalev (prédécesseur de Groen) Jos Geysels en 1989, les partis politiques démocratiques opposent un cordon sanitaire par rapport à l’extrême-droite. Cette option tiendra-t-elle en Flandre ? Ce soir, plusieurs politiques, dont Bart De Wever ne fermait pas la porte à des discussions avec le Belang. Il a en tout cas indiqué qu’il inviterait « tous les partis » à des discussions sur la formation du gouvernement flamand. La présidente du VLD a de son côté exclu toute collaboration avec le Belang.

4

Une vague verte à Bruxelles

Une forte montée des Verts a bien eu lieu du côté francophone, moins du côté flamand où Groen ne décroche qu’une dizaine de pourcents. A Bruxelles, le PS atteint 22,03 % (17 sièges en baisse de 4), pour 19,12 % à Ecolo (7 nouveaux députés pour atteindre 15). C’est une progression pour les Verts ; le PS recule par rapport à 2014. Le MR pointe en troisième position, à 16,87 % (13 députéés en baisse de 5). Défi atteint 13,81 % (10 députés). On assiste également à une forte poussée du PTB à Bruxelles (13 % et 10 députés).

5

Le PS premier en Wallonie

Malgré une chute importante par rapport à 2014, le parti socialiste est le premier parti de Wallonie avec 26,12 % et 23 députés, largement devant le MR (21,53 % et 20 députés). Le CDH faiblit (11,03 %, 9 députés, en perte de quatre). Ecolo progresse (mais moins qu’à Bruxelles) à 14,49 % (13 députés en progression de 9). Le PTB enregistre une progression notable : 13,61 % et 10 députés.

6

Quelles majorités ?

C’est la bouteille à l’encre. Une Suédoise-bis (MR-N-VA, CD&V, VLD) ne serait pas possible au fédéral, même avec l’appoint du CDH. La Suédoise a perdu 20 sièges sur 85. Un « Olivier » (PS-SP.A, Ecolo-Groen, MR-VLD) disposerait d’une très courte majorité (76 sur 150) mais manquerait de réunir cette majorité dans le groupe linguistique flamand. Y adjoindre le CD&V-CDH donnerait une majorité confortable de 93 sièges, mais seulement 41 sièges flamands sur 84.

Du côté flamand, même si elle recule, la N-VA reste le premier parti. Même si les autres partis de la majorité au Nord du pays (CD&V et VLD) perdent des plumes, la majorité actuelle serait reconductible.

PS, Ecolo, Open VLD… les coalitions possibles à la Chambre (infographie)

A Bruxelles, la coalition la plus probable semble être une alliance PS-Ecolo-Défi (même si Ecolo-MR-Défi est possible). Du côté wallon, la coalition la plus probable semble être PS-Ecolo-CDH. Mais d’autres formules sont mathématiquement possibles (MR-Ecolo-CDH ou PS-MR, par exemple).

7

Du neuf à l’Europe

Ecolo gagne un eurodéputé (2: Lamberts et Bricmont), le PS en perd un (2: Magnette, sans doute remplacé par Tarabella, et Arena), le CDH garde son siège (Benoît Lutgen est élu), le MR perd un siège (2: Chastel et Ries), le PTB décroche un siège (Botenga). Le CSP germanophone garde le sien. Du côté flamand, le VLD perd un siège (2), la N-VA également (3), le Vlaams Belang progresse de deux sièges (3), le CD&V maintient ses deux députés (2)

Les dernières informations en direct

Suivez le direct sur mobile

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

19 Commentaires

  • Posté par delpierre bernard, lundi 27 mai 2019, 11:01

    Ceux qui ont dit "jamais avec la NVA ("Ecolo, PS, CDH") vont devoir procéder à des tours de magie pour l'exclure du prochain gouvernement fédéral tout en garantissant la présence du PS lui aussi perdant mais il est vrai surtout au profit du PTB dont personne ne semble vouloir ..Certains semblent réaliser qu'il y a deux Belgique mais ce vote n'a fait que renforcer l'écart entre le nord et le sud et la voie vers un confédéralisme où seuls les matières régaliennes de base resteront fédérales est la seule issue possible à moins que l'on veuille revoter dans 6 mois...Quand au Vlaams Belang, il pèsera tellement sur les mentalités flamandes qu'une réforme de façade ne passera pas, il faudra aller jusqu'à responsabiliser financièrement chaque protagoniste auquel cas en Wallonie, il n'y aura pas de lendemains qui chantent...

  • Posté par Nizette Barbara, lundi 27 mai 2019, 7:31

    Je ne vois pas en quoi les écolos peuvent pavoiser: ils n'ont même pas retrouvé le niveau qu'ils avaient en 2009 ! Quand je pense qu'on nous présentait Kristof Kalvo comme possible Premier Ministre... La N-VA reste incontournable, nous allons donc échapper à la révision de la Constitution pour imposer une prétendue "urgence climatique", nous échappons à un tsunami de taxes et de migrants et autres horreurs qu'on voulait nous imposer.

  • Posté par VINCENT Patrick, lundi 27 mai 2019, 10:49

    Il semble que certains n'ont pas le sens des priorités ....

  • Posté par Deckers Björn, lundi 27 mai 2019, 10:11

    Vous avez raison de vous féliciter. Nous allons échapper à une loi spéciale climat pour entrer en négociation pour la 7ème réforme de l'Etat qui va mener au confédéralisme. Vous avez raison. Il y a des raisons de se réjouir!!! Votre haine de l'immigration vous égare. Pour info, le VB restera hors du gouvernement (le CD&V et le VLD ne veulent pas rompre le cordon sanitaire) et donc le PS sera dedans. Bonne journée quand même !

  • Posté par Rahier Pierre, lundi 27 mai 2019, 9:23

    Une "prétendue" urgence climatique ? Là, vous déconnez !

Plus de commentaires

Aussi en Élections 2019

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs