Elections 2019: voici les huit députés francophones qui entrent au parlement européen

Philippe Lamberts (Ecolo).
Philippe Lamberts (Ecolo). - Reuters

Les chiffres partiels disponibles vers 23h15 sur le site du SPF Intérieur confirment une percée du Vlaams Belang au niveau européen également. Ceux-ci obtiennent, selon des données compilées sur les votes dépouillés de 94 % du royaume, trois sièges au Parlement européen, soit deux de plus que lors de la précédente législature. La N-VA perd quant à elle un siège. Geert Bourgeois, Johan Van Overtveldt et Assita Kanko seraient donc élus. Le Vlaams Belang prend également un siège à l’Open Vld, qui se maintient à deux sièges, notamment avec celui de Guy Verhofstadt.

Ecolo a obtenu le second siège qu’il briguait. Le Belge Philippe Lamberts, tête de liste et actuel co-président du groupe des Verts/ALE est donc réélu. Saskia Bricmont, jeune militante et ex-collaboratrice d’Ecolo, le rejoindra. Philippe Lamberts nous a dit espérer conserver son titre de co-président du groupe.

Le MR aura deux élus, soit un de moins que dans la précédente législature, Olivier Chastel et Frédérique Ries. Nicolas Barnier, fils de Michel, le négociateur du Brexit, 3e sur les listes MR, n’est donc pas élu.

Le PTB fait donc son entrée au Parlement européen. Sa tête de liste, Marc Botenga, connaît bien l’institution, puisqu’il y était conseiller politique au groupe de la Gauche Unitaire européenne (GUE/NGL). « La seule alternative à l’extrême droite qui monte c’est la gauche authentique, la gauche qui pique », a déclaré Marc Botenga, à l’annonce des résultats.

Le PS perd un siège. Marc Tarabella devrait prendre la place de Paul Magnette, qui avait fait savoir d’entrée de jeu qu’il faisait campagne comme tête de liste mais ne prendrait pas son siège, malgré ses 234.000 voix. Marie Arena est également réélue.

Le CDH conserve son siège, autrefois occupé par Claude Rolin, cette fois octroyé à Benoît Lutgen.

Groen et SP.A conservent chacun un siège et le CD&V ses deux sièges (Kris Peeters est notamment élu). Le CSP Pascal Arimont (germanophone) conserve son siège.

► Tous les résultats des élections fédérales, régionales et européennes 2019 (carte interactive)

Le direct sur mobile

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. COP25 à Madrid

    COP25: un échec pour le multilatéralisme et pour le climat

  2. «
Il est temps maintenant d’arrêter les postures disant qu’on veut bien négocier mais qu’on ne négocie pas réellement.
» © Mathieu Golinvaux.

    Sabine Laruelle (MR): «PS et N-VA doivent tomber les masques»

  3. Anna Karina, en 2018.

    Anna Karina, première muse de Godard, ne chantera plus sous le soleil

La chronique
  • Champagne ou Kidibul?

    Chez Elio D., on se frotte les mains. Le fils prodige a jeté l’éponge. C’est pas demain la veille qu’on effacera des tablettes le joli nom du dernier premier ministre socialiste wallon. Le dernier et peut-être l’ultime comme le lui a promis Père Noël – dont les promesses n’engagent que ceux qui y croient.

    Chez Paul M., on débouche aussi le Kidibul. Pendant un mois de mission royale, le fiston a prouvé, à défaut de mettre sur pied un gouvernement, qu’il était désormais le seul chef rouge et même qu’il occupait tout l’espace francophone.

    Rue de Naples, avec l’arrivée du fils prodigue, on se prépare à tuer le veau gras. Grâce à lui, les Bleus ont retrouvé leurs couleurs. Président, informateur, tout s’emballe. Dans la foulée, il a déjà promis au roi de glisser sous son sapin, un gouvernement pesé, emballé (cadeau) et ficelé. Georges L.B. en sera à la fois le Premier, comme son papa Charles M., et le vice-Premier et ministre des Affaires étrangères, comme son oncle Didier....

    Lire la suite

  • Le roi, l’enfant et la justice

    A l’entame de la procédure, lorsqu’en 2013 Delphine Boël saisit les tribunaux pour contester la paternité de Jacques Boël et se faire reconnaître fille d’Albert II, d’aucuns se sont interrogés sur l’indépendance de la Justice dans pareil contexte : un ex-Roi traîné devant les juges pour se voir contraint de reconnaître l’existence d’une fille naturelle présumée. Lesdits juges oseraient-ils tenir tête à ce roi venant d’abdiquer, le forcer à réaliser un test...

    Lire la suite