Accueil Élections 2019

Elections 2019: trois constats qui vont compliquer le jeu

Les résultats sont tombés : la Flandre est (très) à droite, la Wallonie et Bruxelles nettement plus à gauche et vertes. Quid maintenant ?

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Le Vlaams Belang en Flandre ; Ecolo et le PTB en Wallonie et à Bruxelles. Les vainqueurs du scrutin de dimanche ont des visages bien différents au nord et au sud du pays.

Côté francophone, les partis traditionnels font grise mine. Le PS conserve sa première place en Wallonie et à Bruxelles mais les pertes sont considérables. Il en va de même pour le MR et le CDH qui franchit un nouveau palier dans son érosion puisqu’il n’est plus que le 5e parti francophone.

La Flandre essuie quant à elle le choc du Vlaams Belang, qui engrange 18 sièges. La N-VA perd pas moins de 8 sièges mais se maintient très largement en tête avec 25 sièges.

La constitution de majorités va être compliquée, à l’échelon régional, mais surtout au fédéral. Explications.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Élections 2019

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs