Accueil Élections 2019

Elections 2019: quelles coalitions possibles au fédéral? Faites le test

Testez les possibilités de coalitions, en sélectionnant des partis jusqu’à obtenir une majorité.

Temps de lecture: 1 min

Les élections du 26 mai établissent sans ambiguïté l’ancrage à droite de la Flandre, avec une droite extrémiste, celle du Vlaams Belang, et l’autre nationaliste-conservatrice, la N-VA. Ce bloc des droites est incontournable politiquement, sauf à nier l’expression démocratique du corps électoral au nord.

Tous les résultats des élections fédérales, régionales et européennes 2019

Au sein de ce bloc des droites, la N-VA est pour sa part (quasiment, on y vient) incontournable mathématiquement en vue de la formation d’un gouvernement fédéral. Et vu les positionnements des partis francophones, la confection du gouvernement fédéral relève de l’acrobatie, voire de l’impossibilité.

A noter qu’en théorie, excluant la N-VA, une coalition fédérale associant un arc-en-ciel PS-MR-Ecolo francophone et une tripartite CD&V-VLD-SP.A côté flamand tient la route en nombre de sièges. Politiquement invraisemblable ? Plutôt, oui…

Elections 2019 : PS, Ecolo, Open VLD… les coalitions possibles à la Chambre (infographie)

Quelle coalition alors ? Faites vous-mêmes le test, ci-dessous. Il vous suffit de sélectionner des partis jusqu’à obtenir une majorité.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Dejolier Bruno, lundi 27 mai 2019, 10:48

    Aux partis classiques maintenant de comprendre que leur ennemi n'est pas la gauche ou la doite ou les verts. Mais bien les extremistes et les nationalistes. Et de COOPERER MAINTENANT, en trouvant des compromis constructifs pour le pays !! Sous peine de se retrouver en 2023 commes partis de 3eme zone, moribonds...

  • Posté par Carre Stany, lundi 27 mai 2019, 9:54

    Pourquoi pas une coalition "quadripartite" au fédéral? La majorité serait confortable. Des partis de gauche comme de droite seraient associés. Le programme du socio-économique intégrant des enjeux écologiques.

  • Posté par Deckers Björn, lundi 27 mai 2019, 10:19

    Dans un premier temps, il est hors de propos de contourner la NVA. La NVA reste numéro un en Flandre et vu la victoire du VB, il est simplement impensable de contourner la NVA. Reste que la NVA est bloquée. D'un côté, elle est seule à envisager rompre le cordon sanitaire avec le VB. Elle le ferait qu'elle signerait simplement son isolement. De l'autre côté, elle devrait renoncer à son exclusive contre le PS et donc négocier un gouvernement avec le PS. Dans ce cas, elle mettrait sur la table le confédéralisme. Mais rien ne sera simple là non plus. Reste alors mais c'est surtout les francophones qui en rêvent une improbable coalition d'au moins sept partis (CD&V, VLD, Groen, SP.A et PS-Ecolo-MR avec ou sans le Cdh en plus). Mais même cette configuration hétéroclite et lourde, dantesque, ne rassemble plus la majorité en Flandre et donc il est très probable qu'au moins le CD&V et le VLD la refusent catégoriquement. L'exclusive réciproque doit tomber entre le PS et la NVA. Mais il n'y a pas de fatalité en la matière, il va falloir rouvrir le chaudron institutionnelle. De toutes façons, les résultats d'hier le prouve, le pays n'est plus gouvernable. De Wever avait raison. Il y a bien deux pays en Belgique.

Plus de commentaires

Aussi en Élections 2019

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs