Les discussions pour la formation d’une majorité ont débuté en Communauté germanophone

Les discussions pour la formation d’une majorité ont débuté en Communauté germanophone

Les discussions en vue de former une majorité en Communauté germanophone ont débuté ce lundi, comme l’avait annoncé dimanche soir le ministre-président Oliver Paasch, à l’issue du scrutin.

Avec six sièges et 23,33% des suffrages c’est ProDG, le parti du ministre-président, qui a la main. Ce lundi, les discussions ont débuté avec les «partenaires privilégiés», à savoir les socialistes du SP et les libéraux du PFF, qui constituent la majorité sortante.

Malgré la perte d’un siège par le PFF, cette coalition pourrait être reconduite, mais elle ne disposerait que de 13 siège sur 25, soit une courte majorité. De leur côté, les socio-chrétiens du CSP, qui disposent également de six sièges, ont fait savoir, par voie de communiqué, qu’ils étaient prêts à endosser des responsabilités, après 20 ans passés dans l’opposition. Ils souhaitent ainsi entamer un dialogue en vue de la constitution d’une majorité alternative forte et stable qui représenterait une majorité d’électeurs.

«La majorité sortante a 13 sièges sur 25 mais elle ne représente que 49,50% des électeurs», ont indiqué Pascal Arimont, le président de la formation et Colin Kraft qui était tête de liste.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous