Le roi Philippe termine ses consultations en rencontrant le SP.A

Le Roi Philippe a entamé sa deuxième journée de consultations, mardi matin, avec les co-présidents d’Ecolo, Zakia Khattabi et Jean-Marc Nollet. Ils sont arrivés au Palais sur le coup de 9h15 sans faire de commentaire.

Les co-présidents d’Ecolo, Zakia Khattabi et Jean-Marc Nollet © Photo News
Les co-présidents d’Ecolo, Zakia Khattabi et Jean-Marc Nollet © Photo News

À sa sortie Zakia Khattabi s’est montrée plus bavarde et a dit vouloir « éviter une crise comme celle du passé ».

Le Roi a ensuite reçu la présidente de Groen, Meyrem Almaci.

Meyrem Almaci, la présidente de Groen © Photo News
Meyrem Almaci, la présidente de Groen © Photo News

Après avoir reçu les verts, le roi Philippe a accueilli le président du CD&V Wouter Beke avec qui il a discuté plus longtemps. Dans une déclaration à la VRT, Wouter Beke a signalé qu’il ne voulait pas d’un gouvernement sans majorité du côté flamand et a invité la « N-VA à prendre ses responsabilités ». Réponse à l’appel lancé par Elio Di Rupo (PS) de former gouvernement sans la N-VA.

À 13h30, le souverain a accueilli Défi et à 14h30 l’Open VLD en recevant sa présidente Gwendolyn Rutten.

Le roi Philippe et Gwendolyn Rutten © Photo News
Le roi Philippe et Gwendolyn Rutten © Photo News

Avant de rencontrer le Roi, Olivier Maingain a déclaré que la Belgique était « un pays avec beaucoup de créativité ».

Et en dernier lieu, le Roi a terminé ses consultations en recevant le présidant du SP.A, John Crombez. À l’issue de cette rencontre, John Crombez s’est gardé de déclarations catégoriques, n’excluant aucune option. Interrogé sur une possible coalition fédérale quadripartite qui rassemblerait, côté flamand, l’Open Vld, le CD&V, Groen et le SP.A. -sans la N-VA donc- le président des socialistes flamands est resté évasif.

John Crombez, le président du SP.A et le roi Philippe © Belga
John Crombez, le président du SP.A et le roi Philippe © Belga

« Personne n’est au courant de ce scénario pour le moment. Nous avons tous dit ce que nous voulions durant la campagne. Maintenant, il convient de chercher des solutions. Je ne suis pas de ceux qui vont exclure l’une ou l’autre chose, ou les rendre impossibles. Bien au contraire. Je plaide pour que chacun limite ses commentaires et cherche des réponses. J’en vois beaucoup qui devant les caméras disent vouloir trouver des solutions mais qui font des déclarations qui vont en sens contraire. Cela vaut surtout pour Bart De Wever », a taclé M. Crombez.

Lundi, le Roi a déjà reçu Bart De Wever et Elio Di Rupo. Il reprendra ses consultations mercredi.

Selon nos informations, le Roi rencontrera Maxime Prévot, le président du CDH, à 8h45, ce mercredi. Le reste du programme de sa journée n’est pas encore connue.

Le Roi recevra-t-il le Vlaams Belang ?

C’est la question qui tourne : le Roi va-t-il recevoir le Vlaams Belang, l’un des vainqueurs de dimanche ? Jusqu’ici, à notre connaissance, il ne l’a jamais fait. Mais cette fois, vu l’ampleur de la vague brune ? Le Palais se refuse à commenter les consultations en cours.

Selon nos informations, il a été envisagé que Philippe ne le consulte (comme le PTB d’ailleurs) que de manière indirecte, à travers un intermédiaire (un président ?) qui l’informerait ensuite. Mais il nous revient, in fine, que le Roi devrait « sans doute » recevoir les deux partis, l’un d’extrême droite (ce serait une première), l’autre d’extrême gauche (il avait reçu le PTB à la chute du gouvernement Michel). Voilà qui sera sujet à commentaire.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous