De nouveaux billets de 100 et 200 euros ont été mis en circulation

Le nouveau billet de 200 euros © AFP
Le nouveau billet de 200 euros © AFP

La Banque nationale (BNB) a dévoilé mardi les nouveaux billets de 100 et 200 euros. Ceux-ci présentent des signes de sécurité plus avancés que les précédentes versions, des signes perceptibles en regardant les billets, en les inclinant ou en les palpant.

Toutes les banques centrales de la zone euro ont présenté mardi ces nouvelles coupures. Celles-ci seront progressivement introduites dans le circuit de paiement. Les billets actuels restent en circulation. Seuls les faux billets sont détruits.

Les nouveaux billets ont des dimensions différentes de celles des anciens. Dorénavant, ils sont aussi larges que le billet de 50 euros. « Ainsi, ces coupures sont mieux adaptées au porte-monnaie ou au portefeuille et sont donc moins exposées à l’usure », selon la BNB.

« Les nouveaux billets doivent aussi dissuader les faux-monnayeurs », a indiqué Yves Timmermans, de la BNB. « Les nouvelles caractéristiques offrent une meilleure protection contre la contrefaçon. Un hologramme satellite a été élaboré, où gravitent de petits symboles ’€’ autour de la valeur du billet. Ces symboles deviennent plus clairs lorsqu’on les expose à une source de lumière directe. Dans la bande argentée figurent également le portrait d’Europe, le motif principal et un grand symbole ’€’. »

Les billets comportent un nombre émeraude, qui devient bleu profond lorsqu’on l’incline et qui intègre également des symboles «€».

Le billet de 100 euros est le troisième billet de banque le plus utilisé dans la zone euro, après ceux de 50 et 20 euros. Selon la BNB, ce sont principalement les personnes âgées qui ont recours au cash. Billets et pièces sont surtout utilisés pour des petits montants.

« Faciles à vérifier, faciles à falsifier »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous