Le prince Laurent reproche au gouvernement de dépenser «des milliards» au détriment des sans-abri

© Belga
© Belga

«  Nous pourrions en faire beaucoup plus pour les sans-abri, si les milliards d’euros dont dispose le gouvernement étaient mieux investis », a déclaré le prince Laurent mardi après-midi à Belga. Le Prince s’est rendu dans les locaux de l’agence de presse belge alors qu’il se trouvait à proximité avec l’équipe Herscham de la police de Bruxelles-Capitale/Ixelles, dévouée à l’aide aux personnes sans-abri.

L’équipe Herscham a été érigée en 2003 et intégrée dans la zone de police de Bruxelles-Capitale/Ixelles en 2010. Composée de quatre inspecteurs, son nom s’inspire d’un jeu en ligne dont le personnage, Herscham, est le dieu des mendiants et des exclus. Quelque 1.000 personnes vivraient dans la rue à Bruxelles-Ville, selon l’estimation du commissaire Christian Raes, chef de cette équipe. Les 19 communes bruxelloises en totaliseraient 4.500.

« Je n’arrive pas comprendre que dans notre capitale prospère, tant de bâtiments restent vides alors que des milliers de personnes dorment dans la rue », a déploré le prince Laurent. « Cela défie l’imagination. Si vous savez que des milliards d’euros ont été mal dépensés, c’est vraiment dommage de constater que des personnes n’ont pas de toit au-dessus de leur tête. »

Les chemins de l’équipe Herscham et de la fondation du Prince, qui œuvre pour le bien-être des animaux, se sont déjà croisés, les sans-abri ayant souvent un chien. Ces canidés « signifient beaucoup pour les sans-abri. C’est souvent leur seule compagnie, leur seule source de chaleur et d’affection », a relevé le frère du Roi. « Je regrette que certains soient parfois refusés d’institutions parce qu’ils ont un animal. »

« Je veux aider les personnes en difficulté », a souligné le Prince, qui a accusé « les politiciens » de lui avoir enlevé son travail.

Les relations du plus jeune fils d’Albert II avec le dernier gouvernement fédéral se sont détériorées après que le Prince s’est rendu, sans autorisation et en uniforme militaire, à l’ambassade de Chine pour le 90e anniversaire de l’armée chinoise. Sa dotation a été réduite de 15 %. Plus récemment, un désaccord est intervenu sur la demande du Prince à l’état libyen d’une indemnisation de 50 millions d’euros.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. ER5irEcXYAEzIFh

    Polanski primé, Adèle Haenel quitte la salle: le cinéma français déchiré aux César 2020

  2. CHINA-HEALTH_JAPAN

    Comment le coronavirus bouleverse la planète

  3. La consultation et la participation des citoyens aux projets sont nécessaires pour atteindre la neutralité carbone en 2050 selon les experts.

    «2050, Bruxelles en mieux»: des idées qui germent dès aujourd’hui

La chronique
  • Elections municipales: en France, dernier arrêt avant l’irréparable

    Dans quinze jours, les Français se rendront aux urnes pour élire leurs maires. Une simple élection locale ? C’est ce que tentent toujours de faire croire les pouvoirs en place lorsqu’ils sont en difficulté.

    Test majeur

    Emmanuel Macron ne fait pas exception. Mais à qui fera-t-il avaler qu’il ne se préoccupe pas de ce test majeur à deux ans d’une présidentielle qui sera celle de tous les dangers ? L’affaire...

    Lire la suite