Accueil Économie Mobilité

Dieselgate: les rappels des véhicules incriminés toujours à la traîne

Trois ans et demi après l’éclatement du dieselgate, moins d’un quart des véhicules à rappeler le sont effectivement. La population est toujours lésée.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

Le dieselgate plus qu’un mauvais souvenir en Europe ? On en est loin. Trois ans et demi après la révélation des tricheries monumentales commises par plusieurs constructeurs automobiles, l’héritage est toujours bien présent.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par POUPAERT Jacques, mardi 28 mai 2019, 22:55

    "Trois ans et demi après la révélation des tricheries monumentales commises par plusieurs constructeurs automobiles, l’héritage est toujours bien présent." Plusieurs constructeurs, lesquels? Puis ensuite on ne parle que de Wolkswagen. L'article laisse planer le doute sur les autres constructeurs. C'est quoi ce genre de désinformation!

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs