Festival cruel de la viande de chien en Chine: une pétition récolte déjà plus de 160.000 signatures

A Yulin, on fête le solstice d’été en mangeant chiens et chats accompagnés d’alcool et de litchis. ©afp
A Yulin, on fête le solstice d’été en mangeant chiens et chats accompagnés d’alcool et de litchis. ©afp

Une pétition de 160.000 signataires sera remise mercredi à l’ambassade de Chine à Paris pour dénoncer le festival de Yulin, dans la région du Guangxi (sud), consacré à la consommation de viande de chien et de chat, qui se tiendra du 21 au 30 juin.

► En Chine, 10.000 chiens et 4.000 chats tués puis mangés lors du festival annuel de Yulin (vidéo)

La pétition, notamment signée par la chanteuse britannique Petula Clark, a été lancée par l’association Stéphane Lamart « Pour la défense des droits des animaux », qui « se bat depuis de nombreuses années pour demander au président chinois Xi Jinping de ne plus autoriser ces pratiques barbares ».

« Pour que la chair soit plus tendre, les méthodes d’exécution sont souvent extrêmement cruelles. Les animaux sont ébouillantés, éventrés, empoisonnés, éviscérés vivants, ou encore tués à coup de bâtons », s’indigne Stéphane Lamart.

Parmi les signataires figurent également les chanteurs français Michel Sardou et Nicoletta.

« Les Chinois, je ne suis pas surpris, ça fait des millénaires qu’ils mangent des chiens et des chats, mais qu’ils en fassent un festival… », s’indigne, « choqué », Michel Sardou auprès de l’AFP. Il s’est engagé pour la cause animale « grâce à Brigitte Bardot ».

« C’est bien de se plaindre à un ambassadeur qui va transmettre la plainte, mais il faudrait que ce soit à l’échelle mondiale pour que ces maltraitances animales cessent », estime le chanteur, qui s’est par ailleurs réjoui du bon score du Parti animaliste aux élections européennes en France (2,2 % des voix, soit deux fois plus qu’aux législatives de 2017).

Un rassemblement de militants, dont certains accompagnés de leur chien, aura lieu de 11h00 à 13h00 mercredi à Paris, lors de la remise de la pétition à l’ambassade de Chine. Des mascottes géantes de chiens et de chats, de deux mètres de haut, interpelleront les passants sur le sort réservé à ces animaux de compagnie.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous