Sommet européen: Donald Tusk veut au moins deux femmes à des postes clés de l’Union européenne

Sommet européen: Donald Tusk veut au moins deux femmes à des postes clés de l’Union européenne

Le président du Conseil européen, Donald Tusk, souhaite qu’au moins deux femmes soient désignées pour occuper de hautes fonctions européennes lors de la prochaine législature.

Les chefs d’Etat et de gouvernement de l’UE étaient réunis mardi soir à Bruxelles pour évoquer le processus de nomination des futurs présidents de la Commission et du Conseil, mais aussi du haut représentant de l’UE aux Affaires étrangères et dans une moindre mesure du prochain président de la Banque centrale européenne.

Relever la diversité de l’Union

« Il faudra refléter la diversité de l’Union, d’un point de vue géographique, de la taille des pays, des genres, ainsi que des affiliations politiques », a commenté Donald Tusk, à l’issue du sommet.

« Dans le monde réel, un équilibre parfait peut toutefois être difficile à obtenir », a-t-il mis en garde.

En ce qui concerne la question du genre, le Polonais a affirmé qu’une majorité très claire du Conseil était favorable au respect d’un équilibre. « C’est mon intention et mon ambition personnelle d’y parvenir », a-t-il insisté.

Le sujet reste sensible

S’ils ont évoqué le processus de désignation, les dirigeants des 28 n’ont pas encore abordé les noms de personnalités appelées à endosser d’importantes responsabilités à l’échelon européen.

Le sujet reste toujours très sensible. Les tractations pour désigner ces nouveaux dirigeants, en particulier celui de la Commission, présentent de surcroît le risque de tourner au bras de fer entre le Conseil et le Parlement européen.

 
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous