Accueil

Rencontre entre le Roi et le Vlaams Belang: Laurette Onkelinx se dit choquée

Ce mercredi le Roi a pris la décision de recevoir le président du parti d’extrême droite du Vlaams Belang, Tom Van Grieken, ce qui ne c’était plus fait depuis 1936.

Temps de lecture: 2 min

Ce mercredi le Roi a pris la décision de recevoir le président du parti d’extrême droite du Vlaams Belang, Tom Van Grieken, une décision que Laurette Onkelinx (PS) juge choquante. C’est ce qu’elle a répondu dans un interview avec RTL, alors que Paul Magnette (PS) a quand à lui dit à RTL :« J’ai un avis, mais je ne le vous donnerais pas ».

À lire aussi Le Roi reçoit le Vlaams Belang: «Il évite ainsi que le parti se pose en victime et reste le Roi de tous les Belges»

Laurette Onkelinx ne reste pas silencieuse sur cette entrevue de Tom Van Grieken avec le Roi :« Ça me choque vraiment, non seulement tous les partis francophonnes, mais aussi en-dehors de la N-VA, tous les partis démocratiques flamands, avaient dit : ‘On ne coupe pas le cordon, on ne veut pas se lier au Vlaams Belang’, qui est un parti raciste, violent et malgré cela le roi reçoit ce parti. »

À lire aussi Elections 2019: quatre scénarios au fédéral, plus compliqués les uns que les autres

D’après la vice-présidente du Parti Socialiste, le roi Philippe n’était pas dos au mur car à partir du moment où l’immense majorité des partis ont très certainement dit au Roi : « Pas question de gouverner avec le Vlaams Belang ». D’après Laurette Onkelinx, le Roi aurait dû en faire le constat. « Ils ne pourraient pas être des partenaires du gouvernement. Ce qui a été fait et qui pourrait être très dommageable. »

Rudi Vervoort (PS), le ministre-Président de la Région de Bruxelles-Capitale, quand à lui, a déclaré : « Le Roi est maître de son agenda. C’est sûr que ce n’est pas avec plaisir qu’on voit cette scène. » Il précise néanmoins qu’il y a une réalité électorale en Flandre qu’on ne peut pas nier, « mais à mes yeux c’est un parti infréquentable », a-t-il ajouté.

La décision du Roi, « on ne peut que la comprendre », explique-t-il également devant les caméras de RTL, « mais c’est avec beaucoup de regrets que j’assiste à ce moment qu’on imaginait pas se produire un jour ».

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

18 Commentaires

  • Posté par Raurif Michel, mercredi 29 mai 2019, 16:42

    Elle est encore là, la petite veille. Elle oublie le slow qu’il a fait à la chambre lors de la mise en place de la suédoise !! Quelle retourne vite en Wallonie, là où est sa place. Elle n’a rien perdu à Bruxelles et, surtout, nous n’avons pas besoin d’elle ni de ses conseils. Il est vrai que 810.000 personnes pour elle cela ne compte pas. Heureusement, tous ne sont pas aussi ignorant qu’elle. Mais, s’il s’agissait de socialistes alors quel drame cela aurait produit !! Elle prétend avoir quitté la politique, c’est la seule chose qu’elle a fait de bien dans sa vie ! Qu’elle s’occupe plus tôt de ses enfants soupçonnés d’être impliqués dans des trafics de drogue ! Mais, là on ne l’entend pas ! Comme le chante si bien Brel, plus ça devient vieux, plus ça deviens con !!!! Bonne soirée ,madame, Onkeldael

  • Posté par Feltz Benoit, mercredi 29 mai 2019, 18:33

    La véritable honte, c'est que cette personne, après des DECENNIES au pouvoir, soit toujours restée dans l'incapacité de prononcer convenablement une seule phrase en néerlandais et donc de se rendre UNE seule fois sur les plateaux du nord pour nous représenter, pour s'expliquer, comme l'ont fait tant de fois valablement nos compatriotes du nord sur nos télés. Quelle image de nous a-t-elle donnée au nord ? Uniquement de l'arrogance, de la suffisance, bref rien que du mépris, et elle s'étonnerait maintenant que plus de 800.000 votants (surtout jeunes) au nord votent de cette façon après avoir été régulièrement traités de nazis ! Quand on refera l'Histoire, il y en a qui auront intérêt à se faire oublier...

  • Posté par Ronsse Guy, mercredi 29 mai 2019, 16:36

    Allez dormir Laurette, plutôt que faire du cinéma. Je suis Belge, wallon, et en ce le VB ne me heurte pas plus que les exactions du PS. Balayez devant votre seuil, je vous prie.

  • Posté par Reginster Jean-luc , mercredi 29 mai 2019, 14:21

    A Pahaut Laurette C'est bien là LE problème: les gens de gauche sont tellement convaincus de détenir la vérité qu'ils ont du mal à concevoir que la gauche extrême est par essence totalitaire. C'est-à-dire que son ADN n'est pas démocratique. C'est une idéologie conçue comme une religion. La vérité communiste comme la parole de Dieu ne se discutent pas. Il est donc permis voire recommandé de nier, d'éliminer même tous ceux qui ne partagent pas La Foi. D'où la légitimation des dizaines de millions de cadavres accumulés par les régimes communistes au 20ème siècle. Rassurez-vous, vous êtes en bonne compagnie: lors de la soirée consacrée hier soir par Arte à l'Allemagne post-nazie, on apprenait que dans l'immédiat après-guerre, 40% des Allemands estimaient que l'idéologie hitlérienne correspondait à leur idéal; elle n'avait simplement pas été correctement exécutée. Dix ans plus tard, ils étaient 50% à le penser ! Rouges ou bruns ne sont que des prénoms, fasciste est leur nom. Mais la Foi rend aveugle.

  • Posté par Van Obberghen Paul, mercredi 29 mai 2019, 17:06

    Merci d'avoir répondu à ma place, j'aurais dit pareil. Il est évident que le PTB et le Belang n'ont pas les mêmes tares, mais celles de l'un valent bien celles de l'autres. Dans les deux cas, au boût du compte, le résultat est le même : des morts par millions, la guerre et la misère. Dimanche soir, Benoit Lutgen disait clairement, et je le rejoins complètement sur ce point, que la seule chose qui différencie le PTB du Belang, c'est que le PTB n'est pas raciste, mais c'est bien la seule chose qu'on ne peut pas reprocher au PTB.

Plus de commentaires

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une