La Communauté germanophone tient son gouvernement: la coalition sortante ProDG, PFF et SP est reconduite

Oliver Paasch ©Belga
Oliver Paasch ©Belga

Après seulement deux jours de discussions, une coalition a été formée pour diriger la Communauté germanophone durant les cinq prochaines années. Malgré la perte d’un siège au parlement, la coalition sortante – ProDG, PFF et SP – a été reconduite.

« Avec 13 sièges sur 25, nous disposons d’une courte majorité. Nous avions indiqué avant les élections que cette coalition serait reconduite si le choix des électeurs le permettait. C’est le cas. Nous avons cependant tenté de renforcer la majorité en l’ouvrant à un quatrième partenaire, à savoir Ecolo. Mais ces derniers n’étaient pas prêts à entrer dans une coalition à quatre », a expliqué Oliver Paasch, qui restera à la tête du prochain gouvernement.

Karl-Heinz Lambertz, président du parlement

Concernant les autres formations politiques, Oliver Paasch a indiqué qu’une coalition avec le CSP n’était pas envisageable tout comme avec Vivant. Antonios Antoniadis (SP) et Harald Mollers (ProDG) ont de leur côté rappelé que la confiance était primordiale en politique et qu’il était dès lors important de tenir sa parole.

Au niveau de la composition du gouvernement, les quatre ministres – Oliver Paasch (ProDG), Antonios Antoniadis (SP), Harald Mollers (ProDG) et Isabelle Weykmans (PFF) – conservent leur mandat. Enfin, le poste de président du parlement sera attribué à Karl-Heinz Lambertz (SP) tandis que c’est Alexander Miesen (PFF) qui siègera au Sénat jusqu’en 2022, date à laquelle il cédera son siège à Gregor Freches.

Elections 2019 : tous les résultats et les coalitions possibles à Bruxelles, en Wallonie et en Flandre

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous