Accueil Culture Livres

«Nous vivons déjà dans une dystopie»

Les dystopies, ce sont des utopies qui se crashent. A cause d’un cataclysme, genre montée des eaux. Ou de la restriction des libertés, revers d’une société « parfaite ».

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 4 min

Les Imaginales d’Epinal, c’était le week-end dernier, du 23 au 26 mai. Un festival de fantasy et de science-fiction. Convivial, festif, coloré. Mais aussi curieux. Sa mission est autant de faire réfléchir le public que de l’amuser. D’où ce débat sur ces dystopies étouffantes et brutales. Style 1984 ou Le meilleur des mondes. Ou Bienvenue à Gattaca, pour parler cinéma. Avec quatre écrivains : l’Américain Sam J. Miller, l’Islandaise Sigridur Hagadir Björnsdottir et les Françaises Silène Edgar et Célia Flaux. Ils ont écrit des dystopies.

Vos dystopies ne sont que des métaphores du monde d’aujourd’hui ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs