La CNE annonce l’organisation d’actions chaque mardi pour dénoncer «le ras-le-bol du personnel» hospitalier

©Michel Tonneau | Le Soir
©Michel Tonneau | Le Soir

Flexibilité, polyvalence, augmentation de la charge de travail, réforme des professions, réseaux hospitaliers… le personnel de santé n’en peut plus », dénonce mercredi la CNE dans un communiqué en annonçant la tenue d’un premier « mardi des blouses blanches » pour ce 4 juin. Chaque mardi, explique la centrale chrétienne, une action sera organisée dans différentes institutions (hôpitaux, soins à domicile, maisons de repos) à Bruxelles et en Wallonie pour dénoncer « le ras-le-bol du personnel ».

Le secteur dénonce notamment le « raccourcissement de la durée de séjour et l’évolution technologique qui ont pour impact l’intensification du travail, la déshumanisation et une surcharge administrative, la destruction des solutions de fin de carrière, la recherche toujours plus grande de profit et la commercialisation de la santé », la réduction des budgets, la réforme des hôpitaux et la pénurie de personnel infirmier.

Par ailleurs, affirme encore la CNE, s’ajoute à tout cela « que les accords non marchands conclus entre les employeurs, le gouvernement et les syndicats il y a plus d’un an, n’ont toujours pas été traduits sur le terrain sur de nombreux points ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous