Le Parlement européen refoule les nouveaux eurodéputés catalans Puigdemont et Comin

Carles Puigdemont devant le parlement européen à Bruxelles © Le Soir/Pierre-Yves Thienpont
Carles Puigdemont devant le parlement européen à Bruxelles © Le Soir/Pierre-Yves Thienpont

Depuis lundi, les nouveaux élus des 28 Etats membres peuvent venir s’enregistrer auprès d’un « welcome village » au Parlement européen, où ils se font délivrer un badge temporaire d’un mois et obtiennent un « welcome pack ».

Il est environ 16h45 ce mercredi, rue Wiertz à Bruxelles. Carles Puigdmont et Toni Comin, le président et le ministre catalans déchus et exilés à Bruxelles, entrent au Parlement européen (PE), où ils ont été élus députés dimanche dernier lors des élections européennes en Espagne.

Puigdemont et Comin ne viennent pas seuls. Ils arrivent en compagnie de deux autres nouveaux eurodéputés: Dina Riva, élue sur la liste républicaine catalane ERC, et le Basque Pernando Barrena du parti Bildo (ex Herri Batasuna), élus sur la liste d’alliance régionaliste Ahora Republicas. Passé le contrôle de sécurité, un employé du Parlement doté d’une liste leur demande comme à tous les autres qui ils sont et de quel pays. Riva et Barrena se font gentiment orienter vers le « welcome village » situé dans un autre bâtiment. Mais l’employé retient Puigdemont et Comin qui avançaient déjà avec leurs collègues: « Vous ne pouvez pas entrer. »

 
 
À la Une du Soir.be

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous