Formation du gouvernement fédéral: qui est pressenti pour le rôle d’informateur?

©Belga
©Belga

Le roi Philippe a achevé un premier tour de consultations ce mercredi, en recevant les présidents de chaque parti, y compris celui du Vlaams Belang. Le chef de l’Etat doit ensuite nommer un «  informateur », une sorte de médiateur, pour explorer les pistes possibles en vue de former le gouvernement fédéral. Selon nos informations, cette décision pourrait être annoncée ce jeudi, suite à une nouvelle audition au Palais royal vers 16h. Trois scénarios se profilent cependant :

► La désignation d’Elio Di Rupo comme informateur, étant donné que le PS et le SP.A sont la famille politique gagnante des élections fédérales, avec 29 sièges au total. Le PS en ayant 20 à son compte, le rôle reviendrait donc logiquement à son président plutôt qu’à son homologue flamand.

► La désignation de Bart De Wever, la N-VA étant le plus grand parti politique du pays, avec 25 sièges à la Chambre. Le président du parti nationaliste avait déjà été désigné informateur durant la formation du précédent gouvernement.

► La désignation d’une personnalité extérieure, émanant d’un autre parti politique ou qui n’est plus actif actuellement. Cet informateur, plus « neutre », aurait davantage un rôle préalable d’exploration.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous