Accueil Société

«La couverture médiatique de la migration plus négative en Flandre qu’en Belgique francophone»

Une enquête de deux ans, portant sur plus de 2.000 articles, révèle un traitement médiatique assez différent au nord et au sud du pays. Une clef supplémentaire pour comprendre les résultats des élections ?

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 5 min

La couverture médiatique de la migration a-t-elle influencé les élections, et participé au succès du Belang ? Leen d’Haenens est professeure à l’Institut d’étude des médias (Institute for Media Studies) de la KULeuven. Elle a pris part au projet européen IM2MEDIATE, qui vise à investiguer les liens entre les représentations médiatiques des migrants, avec un focus sur les réfugiés, et les réactions politiques et sociétales. Les chercheurs ont analysé un peu moins de 2.000 articles de la couverture médiatique belge et suédoise (pour une comparaison, que nous n’explorerons pas ici), ainsi que des corpus des chaînes publique et privée côté francophone, sondé les citoyens, interrogé des journalistes.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par LIENARD NORBERT, jeudi 30 mai 2019, 18:07

    Ou plus réaliste

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs