Accueil Médias

Comment le discours médiatique alimente la peur du «migrant»

Deux chercheurs de l’UCLouvain décortiquent la construction des stéréotypes dans le discours médiatique. Des visions binaires souvent à la base d’un climat de rejet de « l’autre ».

Article réservé aux abonnés
Responsable du pôle Multimédias Temps de lecture: 5 min

S’il fallait esquisser à la hache la représentation dominante du « migrant » dans l’univers social, comprenez de la rue du Commerce à la rue de la Loi, sans doute verrait-on deux grands paniers : un avec les « bons », un autre avec les « mauvais ». Une question de point de vue, certes, mais aussi de clichés. C’est plus fort que nous. Toute la question consiste à déterminer les facteurs qui alimentent ces constructions stéréotypées. Car, par effet domino, elles façonnent autant notre regard sur le monde, que la manière dont il tourne (notamment quand il s’agit de voter, par exemple).

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Mey Morton, vendredi 31 mai 2019, 8:42

    A tous ces discours de haine, il faut répondre par du fact checking, du fact checking et du fact checking. C'est cela qu'on attend des media et non de relayer les paroles d'un secrétaire d'état ou des news de l'agence Belga. Déconstruire factuellement les discours d'exclusion: cela c'est passionnant à lire !!!

  • Posté par Naeije Robert, vendredi 31 mai 2019, 7:45

    "Si la note des chercheurs ne livre pas de solution clé sur porte pour se libérer de nos clichés, elle entend mettre en lumière ces mécanismes de constructions stéréotypées" Et voilà, une remontrance bien moralisatrice pour le contribuable qui croit que ses impôts servent à financer de la recherche scientifique.

Aussi en Médias

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs