Accueil Belgique Politique

Christo Doulkeridis: «La sécurité n’est pas tout. La gauche doit se démarquer»

Le parlementaire Ecolo en a « assez du discours dominant sur la sécurité. La droite écrase tout ! »

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 4 min

Sa parole est plus libre que celle des présidents de partis, lesquels, à propos de la politique de sécurité mise en œuvre après les attentats de Paris, ont intégré, à gauche aussi, comme un devoir de réserve, sur le mode : il est interdit de critiquer trop fort, l’unité prime face à la barbarie, les gens veulent des militaires dans la rue… Le parlementaire bruxellois, qui siège également à la Communauté française, en a assez. Il brise le consensus quasi obligatoire : « On a à faire à une droite décomplexée, dont le discours se répand et domine tout, écrase tout, je résume : il faut réduire les dépenses publiques en règle générale, réduire les services publics bien entendu ; la culture et l’enseignement, c’est du luxe ; les mesures de sécurité sont, quant à elle, l’essentiel aujourd’hui ; et là, oui, j’en ai franchement marre, on ne peut pas laisser dire n’importe quoi ! »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs