Accueil Société Régions Bruxelles

Permis accordé pour la station métro Toots Thielemans: un acte «fébrile et violent», selon Ecolo

Le parti pressenti pour monter au pouvoir avec le PS à Bruxelles a mal vécu ce qu’il perçoit comme un passage en force à l’avant-veille des élections.

Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Nous l’écrivions ce vendredi matin : l’administration bruxelloise a signé, à l’avant-veille des élections du 26 mai, le permis d’urbanisme de la future station de métro Toots Thielemans, tandis que le conseil d’administration de la Stib a voté, dans la foulée, l’octroi d’un marché de travaux au constructeur Besix. Un acte loin d’être anodin, de par sa proximité avec les élections, et qui fait déjà réagir. Ecolo, principal parti pressenti pour entrer en majorité avec le PS à Bruxelles et également principal opposant politique au projet tel que proposé par le gouvernement sortant, se sent à ce titre floué et n’hésite pas à le faire savoir au travers de sa tête de liste, Alain Maron, parlant d’un geste « fébrile et violent » de la part de l’exécutif précédent.

« C’est certainement un acte administratif mais c’est également un acte politique, qui illustre aussi combien le gouvernement bruxellois sortant appréhendait les résultats des élections », fustige ce dernier. « Ce qui nous fait peur, c’est qu’ils ont accéléré le tempo pour pouvoir le faire avant les élections. Or, il s’agit là de contrats extrêmement complexes qui engagent la Région sur des dizaines de millions d’euros, mais aussi de permis très complexes.

Mauvais pour le « climat de confiance »

Alors que les deux partis ont pris soin de se ménager au cours de la campagne qui s’achève, faut-il s’attendre à un refroidissement des relations PS-Ecolo en marge des négociations qui se profilent pour la formation d’une future majorité bruxelloise ? Sans forcément tout remettre en cause, l’écologiste tient à envoyer un signal fort : « On a signifié aux socialistes que ce n’était quand même pas très bon en vue de l’instauration d’un climat de confiance. On avait été très clairs sur le fait que nous ne voulions pas partir en négociation avec comme prérequis l’abandon du projet, mais que nous pensions par contre qu’il fallait l’analyser, le cas échéant l’évaluer et l’adapter, au regard des autres objectifs en matière d’amélioration de transport en commun sur le reste de Bruxelles. Et cela reste notre position de négociation : nous voulons une amélioration substantielle de l’offre de transports en surface, à 5 ans et à 10 ans. » L’écologiste craint dès lors que la densification du réseau de tram en surface, souhaitée par son parti, ne souffre au regard des investissements colossaux destinés au développement de la seule ligne de métro 3. Si tel devait être le cas, « ils en porteront la responsabilité, même si c’est au gouvernement suivant que reviendra la tâche de gérer tout cela. »

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

  • Posté par Lambert Paul, samedi 1 juin 2019, 17:20

    Pas encore au pouvoir et déjà çà râle, faudra pas venir se plaindre quand ils seront au pouvoir, bienvenue à la pensée unique

  • Posté par Lambert Guy, vendredi 31 mai 2019, 22:31

    Pourquoi ce contrat a-t-il été signé (dans la précipitation) juste avant les élections?

  • Posté par LIENARD NORBERT, vendredi 31 mai 2019, 22:25

    Et tout cela ne fait que commencer

  • Posté par Lecocq Nicolas, vendredi 31 mai 2019, 21:01

    Et ça continue ! Les Ecolos veulent imposer leur loi partout et à Bruxelles en particulier,alors qu’au vu de leurs précédentes prestations,ils apparaissent comme des amateurs !

  • Posté par Oudaert vIVIANE, vendredi 31 mai 2019, 18:56

    Il me semble que certains écolos se gonflent d'importance et ne sont pas très constructifs. Ils devraient faire attention plutôt que d'aller mesurer la pollution près des écoles afin d'inquiéter les parents. Tout cela ressemble à de l'amateurisme.

Plus de commentaires

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo