Rallye du Portugal : Thierry Neuville d’emblée distancé, et les autres Hyundai défaillantes

PHOTO NEWS
PHOTO NEWS

Les scénarios les plus établis n’en finissent pas d’être bousculés en championnat du monde des rallyes (WRC), dont la compétitivité n’est plus à démontrer. Ainsi, dans l’esprit des plus aguerris, il était acquis qu’en partant 3e sur les spéciales du rallye du Portugal, tracées ce vendredi dans la région d’Arganil, Thierry Neuville aurait un avantage indéniable sur Ogier (Citroën) et Tanak (Toyota), chargés de passer avant lui sur des routes terriblement poussiéreuses.

A l’issue de la première boucle de trois spéciales (45 km), notre compatriote figurait pourtant à la dernière place parmi les candidats au titre. Oh, juste derrière Ogier (une demi-seconde à peine), mais à 23,6 secondes déjà de l’Estonien, visiblement parti sur un rythme très élevé !

« J’ai pris un départ trop prudent, puis ai été ralenti par la poussière à la fin de la première spéciale avant de caler mon moteur et de mettre un certain temps à le relancer dans la deuxième spéciale », résumait notre compatriote.

Alimentation défaillante sur les Hyundai ?

On ne le savait pas encore, mais cette difficulté à relancer sa mécanique préfigurait peut-être les problèmes qu’allaient rencontrer ses équipiers Sébastien Loeb et Dani Sordo dans les minutes suivantes. Tous deux furent contraints à s’arrêter plusieurs fois en spéciale, suite à ce qui ressemblait à des problèmes d’alimentation en essence. Un problème auquel Hyundai a déjà été confronté dans le passé au Portugal ! Et qui instillait bien sûr le doute au sein de l’équipe coréenne, alors que les équipages étaient attendus au regroup d’Arganil, avant de s’élancer cet après-midi à l’assaut des trois mêmes spéciales matinales, suivies ensuite d’un passage dans la spéciale de Lousada.

Dans la foulée de ce véritable coup de tonnerre, le patron d’Hyundai affichait le masque « mauvaise humeur » : « Nous avons fait une erreur au niveau de la programmation du système d’alimentation d’essence, mais je vous confirme que nous ne sommes pas assez stupides que pour ne pas avoir mis assez d’essence dans les voitures pour couvrir cette boucle », mordait Andrea Adamo, en anticipant sans doute les questions relatives à un incident de la sorte dont avait été victime Thierry Neuville il y a trois ans. « Nous avons toujours une voiture dans la course pour les premières places, et nous allons donner tout notre soutien à Thierry pour la suite. »

Un trio de Toyota en pointe

Devant, à l’issue de cette première matinée, Ott Tanak emmenait ainsi un trio de Toyota encore complété par les voitures de Latvala et Meeke, respectivement relégués à 7 et 14 secondes. « Nous avons bénéficié d’une bonne adhérence sur cette première boucle pourtant rendue délicate par la poussière et la chaleur », commentait sobrement le leader, Ott Tanak, conscient que la suite n’allait certainement pas être plus facile.

Au terme de cette matinée, le classement s’établissait de la façon suivante : Tanak était en tête devant Latvala (à 6,9 sec.), Meeke (14,00), Suninen (17,00), Evans (21,7), Ogier (23,1), Neuville (23,6), Greensmith (40,3), et Lappi (1.15,1). Loeb et Sordo pointaient quant à eux respectivement à près de 16 minutes, et plus de 18min30 !

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous