Accueil Médias

Twitter bloque le chef du parti d’extrême droite néerlandais, Geert Wilders

Ce blocage intervient à la suite d’un tweet au sujet du parti Démocrates 66 (D66) qui, selon le réseau social, viole ses règles en matière de « comportements haineux ».

Temps de lecture: 2 min

Le chef du parti d’extrême droite PVV (Parti pour la liberté), Geert Wilders, a été temporairement bloqué sur Twitter, rapportent plusieurs médias néerlandais. Ce blocage intervient à la suite d’un tweet au sujet du parti Démocrates 66 (D66) qui, selon le réseau social, viole ses règles en matière de « comportements haineux ».

Geert Wilders s’en est indigné. « Incroyable, bloqué pour avoir critiqué Jetten (le leader de D66, ndlr.). Avec menace de rendre ce blocage définitif. Les auteurs de menaces de morts sont tolérés par Twitter mais pas un tweet de ma part à propos d’un collègue. C’est du délire », a-t-il réagi.

Rob Jetten avait posté mercredi un message contre l’antisémitisme. « Tout le monde a le droit et la liberté de croire en ce qu’il ou elle veut. Levons-nous contre l’antisémitisme, aux Pays-Bas et en Europe. »

« Les andouilles de D66 »

Dans son tweet, Geert Wilders critiquait les « andouilles de D66 qui laissent les frontières ouvertes et importent de plus en plus l’islam » et qui après « pleurent des conséquences ».

Ce message a depuis été supprimé.

Le Partij voor de Vrijheid (PVV) est en recul aux dernières élections européennes, après avoir déjà perdu des plumes lors des élections provinciales de mars dernier.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

Aussi en Médias

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Soirmag Voir les articles de Soirmag