Accueil Monde Union européenne

Royaume-Uni: le scénario du «no deal» domine la course à Downing Street

Une bonne moitié des prétendants à la succession de Theresa May sont favorables à une sortie brutale de l’UE en cas d’échec de nouvelles négociations avec Bruxelles. A commencer par le favori des militants conservateurs, Boris Johnson.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

La course au remplacement de Theresa May au poste de leader des conservateurs et de Premier ministre se joue autour de la possibilité d’une sortie brutale (« no deal ») du Royaume-Uni de l’Union européenne. Une bonne moitié des prétendants à la succession de la cheffe du gouvernement sont favorables à ce scénario en cas d’échec de nouvelles négociations avec Bruxelles avant la date-butoir du 31 octobre.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs