Naufrage à Budapest: le commandant du second bateau a été présenté au tribunal

Le commandant du bateau de croisière impliqué dans une collision mortelle avec une embarcation transportant des touristes sud-coréens mercredi soir sur le Danube, était présenté samedi à un tribunal de Budapest à l’issue de sa garde à vue, a-t-on appris de source judiciaire.

Naufrage à Budapest : des opérations de recherche « extrêmement dangereuses » se poursuivent

Un porte-parole du parquet de Budapest a indiqué à l’AFP que l’audition avait débuté dans la matinée dans le cadre de l’enquête ouverte pour « négligence criminelle sur une voie navigable publique ».

A l’issue de cette présentation, le capitaine peut être remis en liberté, placé sous contrôle judiciaire ou en détention provisoire. Cet Ukrainien de 64 ans avait été placé en garde à vue jeudi soir, vingt-quatre heures après le drame.

Son avocat l’avait présenté vendredi comme un professionnel aguerri qui avait observé « toutes les règles » et n’avait commis aucune infraction.

Les enquêteurs cherchent à comprendre les circonstances dans lesquelles le navire de croisière de 135 mètres, baptisé le « Sigyn », a percuté l’embarcation de 26 mètres dans laquelle se trouvaient 33 passagers sud-coréens et deux membres hongrois d’équipage.

Ce bateau qui effectuait une excursion fluviale sur le Danube au cœur de Budapest a chaviré et coulé en quelques secondes, mercredi soir, dans un drame qui a fait sept morts et 21 disparus.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous