Miguel Angel Lopez tombe à cause d’un spectateur sur le Tour d’Italie: il se relève… et le frappe (vidéo et photos)

Miguel Angel Lopez tombe à cause d’un spectateur sur le Tour d’Italie: il se relève… et le frappe (vidéo et photos)
Capture d’écran vidéo Twitter

L’Équatorien Richard Carapaz (Movistar) a le Giro en mains après la victoire de l’Espagnol Pello Bilbao (Astana) dans la 20e et avant-dernière étape, samedi, au Monte Avena. À la veille du contre-la-montre de Vérone, il n’a rien cédé à ses rivaux dans la dernière arrivée au sommet. Au contraire, il a même distancé le Slovène Primoz Roglic, qui a perdu sa troisième place du classement général au profit de l’Espagnol Mikel Landa.

Mais quelques instants plus tôt, dans la montée finale, Miguel Angel Lopez, maillot blanc et dans le top 10 au classement général, a subi une mésaventure inacceptable. Un spectateur qui courait à côté des coureurs a été pris en étau entre d’autres spectateurs et le Colombien… et l’a entraîné dans sa chute.

Furieux, « Superman » s’est relevé, pour repartir le plus possible. Mais non sans laisser un souvenir à celui qui a coûté du temps, en lui assénant plusieurs coups de poing, et en lui arrachant sa casquette. Ce n’est pas très « classe » de la part de Miguel Angel Lopez, mais on peut aisément comprendre sa frustration.

A l’arrivée, il a franchi la ligne à la 18e place, à 1 min 49 sec du vainqueur (Pello Bilbao). Au classement général, celui qui est surnommé « Superman » a gardé la même place, sixième. Mais il a perdu un peu de temps sur ses suivants, notamment le Russe Pavel Sivakov, lui aussi candidat au maillot blanc de meilleur jeune.

L’indiscipline des supporters, quitte à mettre en danger les coureurs, s’est manifestée aussi dans l’avant-dernière ascension, le Croce d’Aune. Un spectateur a poussé le Slovène Primoz Roglic, qui l’a laissé faire, durant de longs instants, une quinzaine de secondes.

Après l’arrivée de l’étape, Roglic a écopé d’une pénalité de 10 secondes qui le laisse à la troisième place du classement général mais le repousse à 3 min 16 sec de l’Équatorien Richard Carapaz.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Photo News

    Par Stéphane Thirion, à Bergame

    Route

    Remco Evenepoel avant le Tour de Lombardie: «Je n’ai jamais aussi bien préparé un objectif»

  • Photo News

    Par Eric Clovio

    Route

    Critérium du Dauphiné: Wout Van Aert transforme tout en or

  • Mads Pedersen, le champion du monde en titre.

    Par Stéphane Thirion

    Route

    Cyclisme: gros orage sur la course arc-en-ciel

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous