Réseau 5G: Trump demande à Londres d’être «très prudente» quant à Huawei

Réseau 5G: Trump demande à Londres d’être «très prudente» quant à Huawei

Le président américain Donald Trump a demandé à la Grande-Bretagne d’être «très prudente» quant à l’implication du chinois Huawei dans le développement du réseau 5G sur son territoire, dans une interview publiée samedi, à la veille de sa visite d’Etat à Londres.

Interrogé sur des informations selon lesquelles la Grande-Bretagne compte réserver à Huawei un rôle limité dans ce projet, Trump a déclaré au Sunday Times: «Vous avez d’autres alternatives et nous devons être très prudents d’un point de vue de la sécurité nationale.»

Et d’ajouter: «Vous savez que nous avons une très importante réunion d’un groupe de (services de) renseignements, que nous travaillons très étroitement avec votre pays, et donc vous devez être très prudents.»

Les Etats-Unis estiment que le géant chinois des télécoms et «trop proche» du gouvernement chinois et qu’il est donc difficile de faire confiance à une entreprise au coeur d’une guerre commerciale entre Pékin et Washington. Ils tentent donc de convaincre leurs alliés occidentaux d’exclure l’équipementier chinois du déploiement de la 5G sur leur sol.

>Soupçons d’espionnage autour de Huawei: la Chine réplique et va ouvrir une enquête sur FedEx

Pas de décision officielle

Le gouvernement de la Première ministre Theresa May -- qui démissionnera le 7 juin après avoir échoué à mettre en oeuvre le Brexit -- a souligné qu’aucun décision n’a encore été arrêtée quant à l’implication de Huawei dans le développement du réseau 5G en Grande-Bretagne.

Le président Trump se rend du 3 au 5 juin au Royaume-Uni, pour une visite d’Etat lors de laquelle il sera l’invité de la reine Elizabeth II et rencontrera également Theresa May.

Il assistera aussi à une cérémonie à Portsmouth, dans le sud de l’Angleterre, pour le 75e anniversaire du débarquement allié du 6 juin 1944, avant de se rendre en Normandie, en France, pour une autre cérémonie commémorative.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. ©AFP

    Nafissatou Thiam au «Soir»: «L’athlète parfait n’existe pas»

  2. Jean Faniel, docteur en sciences politiques, est directeur général du CRISP.

    Une guéguerre entre constitutionnalistes comme entre politiques?

  3. A la veille du G7 qui se tiendra à Biarritz, le président français à reçu son homologue russe au fort de Brégançon. La Russie étant exclue du G7 en raison de la crise urkrainienne.

    G7: Emmanuel Macron veut réinventer «cette Europe qui va de Lisbonne à Vladivostok»

Chroniques
  • Lettre d’Europe: le «Vieux Monde» a encore son mot à dire, non?

    L’Union européenne est à cran. Elle émerge à peine de dix ans de crise et de croissance larvée et fait face à un ralentissement économique. Les Européens regardent, médusés, le bras de fer commercial entre Washington et Pékin – et le chaud et froid que souffle l’hôte de la Maison-Blanche. Voilà qui ne fait pas notre affaire. Logique. Tout ce qui peut entraver la croissance du commerce international est perçu, de ce côté-ci de l’Atlantique, comme une (autre) menace quasi-existentielle, qui s’ajoute à la perspective d’un Brexit sans accord et d’élections anticipées en Italie, qui pourraient donner les « pleins pouvoirs » à la Ligue et à son patron Matteo Salvini.

    On aime d’autant plus détester M. Trump qu’il n’a guère d’égards pour ses « alliés » européens. Il laisse toujours planer la menace de droits de douane sur les voitures allemandes et a prévenu que l’assouplissement de la politique monétaire européenne,...

    Lire la suite

  • Au Pukkelpop, le drapeau qui met le feu. Dangereux...

    Suite à la proposition faite par la N-VA au prochain gouvernement flamand d’établir un « canon » de l’identité flamande, des historiens du nord du pays ont dénoncé une mauvaise manière d’enseigner l’histoire. Il faudrait plutôt, affirmaient-ils, expliquer aux jeunes que l’histoire est une construction qui est déterminée par les questions que l’on pose au passé. Ce serait encore mieux si ces questions étaient posées par les élèves....

    Lire la suite