Boxe: Andy Ruiz créé la sensation et détrône Anthony Joshua

photo news
photo news

C’est peut-être l’une des surprises les plus retentissantes de l’histoire de la boxe!

Joshua, considéré comme l’un des meilleurs lourds en activité, sinon comme le meilleur, est tombé de très haut et a sérieusement écorné sa réputation.

Le Britannique, champion olympique en 2012 à Londres, a été envoyé à quatre reprises au tapis par Ruiz dans un combat dont il était le grandissime favori.

Joshua avait pourtant bien débuté le duel, en envoyant son adversaire, au léger embonpoint, au tapis dès la 3e reprise.

Mais Ruiz a aussitôt réagi avec brio. Il a envoyé Joshua au sol à deux reprises, avant même la fin du 3e round, à la plus grande surprise des spectateurs, estomaqués.

Joshua a semblé reprendre l’ascendant dans les reprises suivantes, avant le 7e round où il a perdu pied.

Il a été compté une nouvelle fois après un violent enchaînement de coups de son adversaire. Il a pu reprendre le combat, mais a été de nouveau envoyé par terre. Il s’est relevé difficilement et s’est dirigé vers son coin, sans pouvoir ou vouloir obéir aux instructions de l’arbitre, qui a alors mis un terme au combat.

Ruiz qui ne devait initialement pas disputer ce combat, est à 29 ans le nouveau champion WBA, IBF et WBO de la catégorie-reine après cette 33e victoire pour une défaite.

«C’est un rêve devenu réalité, j’ai encore du mal à réaliser», a insisté Ruiz, surnommé «le Destructeur» qui s’est présenté comme le premier Mexicain champion du monde des lourds.

Cette victoire-surprise fait exploser la hiérarchie au sein de la catégorie-reine, partagée jusque là entre Joshua, son compatriote Tyson Furry et l’Américain Deontay Wilder, champion WBC.

Après sa première défaite, pour 22 victoires (20 avant la limite), Joshua, 29 ans, a félicité chaleureusement son adversaire.

«La boxe est un sport difficile, je me suis entraîné d’arrache-pied mais j’ai été battu par un bon boxeur, cela sera intéressant de voir jusqu’où il pourra aller», a-t-il expliqué.

Joshua devait initialement affronter l’Américain Jarrell Miller, qui a fait l’objet de deux contrôles antidopage positifs le mois dernier.

Le combat a été annulé, avant que le promoteur de Joshua n’accepte le défi lancé par Ruiz qui avait fait campagne sur les réseaux sociaux.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Le 17 août 1996, sur les marches du palais de justice de Neufchâteau, apparaît, entre deux policiers, un petit homme rondouillard, aux traits creusés par des heures d’interrogatoires.

    Michel Nihoul est mort: l’affaire Dutroux perd l’une de ses figures

  2. Schwarzenegger dans le dernier «
Terminator
».

    Arnold Schwarzenegger: «La saga ‘Terminator’ a été un chapitre très important de ma vie»

  3. Le 23
janvier 2011, près de 40.000 personnes réclamaient un gouvernement dans les rues de Bruxelles. Aux fenêtres, on voyait fleurir des drapeaux.

    Manif, strip-tease et grève du sexe: quand les Belges étaient prêts à tout pour un gouvernement

La chronique
  • CD&V: Blanche-Neige et les Sept Nains

    Le CD&V est en grand désarroi. La preuve : pour succéder à Wouter Beke, l’ancien président des démocrates-chrétiens flamands, déjà sept candidats se sont présentés. La plupart d’entre eux sont bourgmestres.

    Ce n’est pas par hasard si le CD&V est toujours le plus grand parti au niveau local, avec plus de 120 bourgmestres sur 300 communes flamandes. Quelques candidats se singularisent : il y a par exemple le président des jeunes démocrates-chrétiens, Sammy Mahdi, toujours accompagné de son chien Pamuk. Ou il y a l’unique femme parmi eux, Katrien Partyka, la bourgmestre de Tirlemont, où le CD&V est devenu en 2014, pour la première fois dans l’histoire de la ville, le plus grand parti. Ou encore, il y a l’acteur bien connu parmi les sept : Walter De Donder, bourgmestre d’Affligem, qui gagne sa vie en jouant le rôle du lutin Plop dans la série pour enfants Le Lutin Plop. Et puis, il y avait les deux candidatures annoncées, celle de Pieter De Crem et celle d’Hendrik Bogaert, bien connus et plutôt à droite, mais qui in fine se sont abstenus....

    Lire la suite