Accueil Belgique

Incursions dans les trois cultes du Livre

A la mosquée, à la synagogue ou à l’église, les croyants sont à la recherche d’une même parenthèse spirituelle hors du temps.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 8 min

Vendredi midi à la mosquée, entre foi et distraction

Le numéro 68 de la rue Joseph-Claes présente une façade comme une autre. Il faut connaître le lieu pour savoir qu’il s’agit d’une mosquée. « Moi, je l’ai googlisée, explique tout net Safia, jeune diplômée en journalisme de l’ULB. J’ai tapé “mosquée en français, Bruxelles”, il n’y en a qu’une ! » Ailleurs, l’arabe est encore dominant, même si de plus en plus de prêches sont traduits en français. Pour Salima, Jalila, Wisam et Safia, qui ont toutes entre vingt et trente ans, le choix de la mosquée Arabita s’imposait : « Pendant toute notre enfance, on a suivi nos parents à la mosquée… sans rien comprendre ! »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs