Accueil Société

Enfants abusés: les failles de la protection

« Le Soir » a enquêté suite à de nombreux témoignages qui soulignent la frustration des victimes face à un système judiciaire pas toujours performant.

Enquête - Temps de lecture: 2 min

Dans les dossiers aussi difficiles que délicats que ceux concernant les abus sexuels sur des enfants, les témoignages se multiplient, en Belgique, pour exprimer une frustration des victimes face à un système judiciaire lent, voire incompréhensible ou illisible.

Le Soir a décidé de rencontrer tous les maillons de la chaîne pour comprendre les rouages du système et en identifier les failles : nous avons interrogé un conseiller du service d’aide à la jeunesse, la responsable d’une antenne SOS enfants, deux policières du service d’aide à la jeunesse qui interrogent les mineurs, un procureur général et deux avocates générales, ainsi qu’une chercheuse spécialisée.

Au final, entre le silence parfois coupable des proches, la difficulté de la preuve, le manque de place pour sortir les enfants victimes de leur famille, le manque de moyens financiers des uns et des autres et le manque de coordination entre les nombreux acteurs du domaine (médecins, assistants sociaux, services d’aide à la jeunesse, psychologues, magistrats, avocats), le tableau d’ensemble est plutôt morose et laisse les enfants au cœur d’un système qui est loin d’être performant.

« Tous les services ne sont pas toujours interconnectés », explique par exemple Christian de Valkeneer, procureur général de Liège. « Il faut notamment encore améliorer l’accès aux banques de données pour que tous les acteurs de la chaîne pénale puissent disposer de tous les aspects de l’information. »

--> Notre enquête est à découvrir sur Le Soir+.

Habitat

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko