Immoweb lance une plateforme d’estimation de biens immobiliers

© Le Soir/Roger Milutin
© Le Soir/Roger Milutin

Immoweb, site internet qui propose des biens à louer ou à vendre, lance sa plateforme gratuite d’estimation de biens immobiliers, annonce-t-il lundi dans un communiqué.

La fin du printemps arrive, ce qui marque «le retour des recherches immobilières plus actives chez les Belges», à en croire Immoweb. Le moment idéal donc pour le site pour lancer son nouvel outil: une plateforme d’estimation de biens immobiliers.

Selon la Banque nationale de Belgique, l’immobilier représente en moyenne 86,3% des actifs d’un ménage belge, pointe le site. Il importe dès lors de connaître la valeur de son appartement, de sa maison ou encore de sa villa.

L’utilisateur encode une série de paramètres comme l’adresse ou la superficie. L’outil recourt ensuite à l’intelligence artificielle et au «principe de machine learning» afin de déterminer comment toutes ces caractéristiques s’influencent mutuellement.

La plateforme, qui se veut complémentaire aux agents immobiliers, a été développée à partir de la base de données Immoweb, «en particulier les 300.000 biens les plus récemment placés» sur le site internet.

►Immoweb lance un site de biens de prestige: des maisons à plus d’un million d’euros

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. La Grand-Place se déconfine. En mode élargi, les terrasses ne sont pas encore remplies.

    Berezina pour le tourisme à Bruxelles

  2. Le Luxembourg pourrait rapidement retourner «
au vert
» si les indicateurs prenaient en compte les non-résidents testés positifs qui font grimper les chiffres.

    Le Luxembourg, en zone orange, est-il victime de son dépistage massif?

  3. Le défi est sur tous les fronts...

    Pour le 14 juillet, Macron n’est pas à la fête

La chronique
  • Coronavirus – «La vie devant toi», jour 32: le fantasme

    L’autre jour, il s’est passé un truc incroyable.

    On s’est rendu compte que le Covid-19, ce sale virus dégueulasse, oppressant et mesquin, s’était insinué partout, mais partout dans notre inconscient, nos fantasmes et nos rêves les plus coquins.

    Prenez les plus bateaux, les plus communs, les plus évidents : le fantasme du lieu public, celui de la salle de gym, des transports en commun, du divan du psy ou du bureau de la prof d’allemand, le fantasme du sauna, de la backroom, de l’avion, du parc, de l’ascenseur, du cinéma, les fantasmes où on est plein, le plan à 3, 4, 5, 6, 10 où tout le monde porte un masque mais pas un stupide FFP2, non, un masque comme dans Eyes Wide Shut de Kubrick, avec des inconnu.e.s croisé.e.s dans l’obscurité et quand les lumières se rallument, tout le monde a disparu.

    Mais comment voulez-vous que ça fonctionne encore ? A peine vous laisserez-vous aller à la rêverie qu’une énorme alarme se...

    Lire la suite

  • Avortement, consciences et femmes pris en otage: pas joli joli

    C’était « la » question des derniers jours : mais qu’allait dire Bart De Wever ? Depuis le début des négociations, pourparlers et autres rencontres à géométrie variable sur un potentiel gouvernement Arizona, le président de la N-VA et ses troupes se taisaient dans toutes les langues. Tout le monde était persuadé que cela n’allait pas durer et que la fête flamande allait faire sortir le grand manitou de sa boîte. On n’a donc pas été déçu mais plutôt surpris car l’angle d’attaque pris pour rentrer dans le jeu n’avait...

    Lire la suite