Accueil Monde Europe

Donald Trump et Boris Johnson sur la même longueur d’ondes

L’ex-ministre britannique des Affaires étrangères a lancé officiellement sa campagne pour le leadership du parti conservateur ce lundi matin. Au même moment, le président des Etats-Unis atterrissait à Londres pour une visite d’Etat de trois jours.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

La précédente visite de Donald Trump sur le sol britannique en juillet dernier – une simple visite de travail – avait été un calvaire pour Theresa May. La visite d’Etat du président américain cette semaine promet d’être encore plus pénible pour la Première ministre britannique sur le départ.

Sans aucun égard pour Mme  May – dont le mandat de leader du parti conservateur s’achève vendredi – et avant même son arrivée sur le sol britannique, le locataire de la Maison-Blanche avait, dans un entretien publié dans le Sun dimanche, déjà pris position en faveur de Boris Johnson, un « ami » qui « ferait du très bon travail ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Bricourt Noela, mardi 4 juin 2019, 18:17

    Trump méprise tout le monde même son électorat.il est grisé par le pouvoir et imagine avoir la possibilité de dominer l'Europe et de lui faire du tort. Le nombre de faillites de ses societes lui donne bien peu de crédibilité auprès de ses interlocuteurs .

  • Posté par Joute Dodo, mardi 4 juin 2019, 14:50

    Boris un "ami" qui "fait du très bon travail". A la place de Boris je me ferait du soucis, étant donné le nombre de gens qualifiés de la même manière par T et qui ont été virés les mois qui ont suivi, ou abandonnés en prison.

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs