Accueil Médias

Le vrai ou faux: comme pour Johnny, la justice peut-elle scruter les réseaux sociaux?

Le tribunal de Nanterre a tranché la question du domicile de Johnny Hallyday dans l’affaire qui oppose sa veuve à ses enfants. Le compte Instagram du chanteur a servi de preuve. Une pratique de plus en plus courante devant les tribunaux.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Instagram et les juges ont tranché : Johnny était bien français. Jusqu’à nouvel ordre, puisque sa veuve a déjà annoncé qu’elle irait en appel. La semaine dernière, le tribunal de Nanterre a estimé que le domicile réel du chanteur dont les ayants droit se déchirent l’héritage était en France, pas aux États-Unis. Ce sont les photos publiées par Johnny et Laeticia Hallyday sur leurs comptes Instagram qui ont fait pencher la balance. Pour rappel, le chanteur décédé fin 2017 avait rédigé un testament dans lequel il léguait tous ses biens à son épouse. Or le droit français interdit de déshériter ses enfants. Pour obtenir l’application des dernières volontés de son mari, Laeticia a donc essayé de faire valoir que Johnny était devenu un citoyen américain à part entière puisqu’il avait une carte de résident permanent.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Médias

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs