Accueil Belgique Politique

Elections 2019: le CDH dans une majorité à Bruxelles? «Rien n’a encore été arrêté définitivement», dit Prévot

Le président du CDH a été reçu par les chefs de file du PS Bruxellois.

Temps de lecture: 2 min

Laurette Onkelinx et Rudi Vervoort, ont entamé mardi après-midi le dernier entretien avec des représentants politiques dans le cadre de leur premier tour de consultations. Ils ont reçu, sur le coup de 15 heures, le président du cdH Maxime Prévot et la tête de liste du Centre démocrate humaniste à Bruxelles Céline Fremault.

A Bruxelles, le nombre de variantes de majorités régionales à trois intégrant le cdH est limité en raison du faible poids donné par l’électeur à cette formation : 6 sièges sur 72 francophones. Dans le groupe linguistique néerlandophone, le CD&V, parti frère, a décroché un siège sur 17.

> Quelle majorité à Bruxelles  ? Faites votre majorité

Une recomposition de l’aile francophone de la majorité sortante PS-DéFI-cdH est ainsi mathématiquement trop courte (33 sièges). Idem pour les équations PS-MR-cdH (36), Ecolo-MR-cdH (34). Une majorité PS-Ecolo-cdH serait très étroite (38 sièges). Restent des hypothèses de variantes à quatre bien moins stables politiquement que mathématiquement.

A leur arrivée, les chefs de file de la formation centriste la jouaient plutôt humblement. « Mon état d’esprit n’a pas changé depuis hier, en Wallonie. Rien n’a été arrêté définitivement », a affirmé Maxime Prévot, sans faire d’autre commentaire.

 

À lire aussi Elections 2019: PS et PTB ont-ils vraiment envie de gouverner ensemble?

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par delpierre bernard, mardi 4 juin 2019, 20:28

    Le gouvernement bruxellois a toujours été pléthorique en raison aussi du statut conféré aux élus flamands et pourtant rien n'est fait pour réduire le nombre de ministres et pour en finir avec les structures administratives redondantes alors que des besoins financiers énormes (surtout dans le logement) les attendent et ne seront pas rencontrés faute d'économies ailleurs.

  • Posté par Spilman Marie-Anne , mardi 4 juin 2019, 18:22

    Après avoir clamé haut et fort que le PS était infréquentable, la chasse aux maroquins justifie tous les renoncements ... Abject! Constant Depièreux

  • Posté par Brasseur Michel, mardi 4 juin 2019, 16:55

    Pitié non! Pas le retour de ces dangereuses girouettes ! A la moindre occasion, ils vont la jouer Judas-Lutgen!

Sur le même sujet

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une