Accueil Monde Europe

Conseil de l’Europe: les Russes vont-ils participer à la (non-)élection de Reynders?

Si le retour des élus russes se confirme à l’Assemblée parlementaire de l’institution, ceux-ci participeront à l’élection – ou non !- du chef de la diplomatie belge Didier Reynders au poste de secrétaire général du CdE

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 2 min

L’opération « come-back de la Russie » au Conseil de l’Europe, l’organisation de 47 Etats membres à ne pas confondre avec l’Union européenne, s’achève. Avec pour conséquence, si le retour des élus russes se confirme à l’Assemblée parlementaire (AP) de l’institution, que ceux-ci participeront à l’élection – ou non !- du chef de la diplomatie belge Didier Reynders au poste de secrétaire général du CdE, seul candidat retenu avec son homologue croate Marija Pejcinovic Buric. Au vu du vibrant plaidoyer du ministre belge en faveur de la « doctrine Harmel » vis-à-vis de Moscou – dissuasion mais aussi « dialogue politique » –, ce n’est peut-être pas une mauvaise chose pour sa candidature…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs