Accueil

Corbyn accuse Trump de «répandre la haine et la division»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Le leader du Labour, qui a refusé d’assister au banquet en l’honneur de Donald Trump lundi soir, a attaqué le président américain au cours d’un rassemblement organisé à quelques dizaines de mètres du 10 Downing street. Jeremy Corbyn a pris la défense du maire de Londres, le travailliste Sadiq Khan. Ce dernier a été attaqué à de multiples reprises par le président américain depuis un an et demi. Le numéro 1 de l’opposition au gouvernement s’est dit « fier que (Londres) ait un maire musulman ». « Le racisme divise, l’exploitation des minorités divise et entraîne la haine, l’inimitié et le dédain (…) », a lancé M.Corbyn en référence à Donald Trump. Le président américain a déclaré pour sa part que le chef de file du Labour était « une sorte de force négative ». Il a fait savoir également que ce dernier avait demandé à le rencontrer mais qu’il avait refusé de lui accorder un entretien. Quant aux milliers de manifestants rassemblés pour dénoncer sa venue, M.Trump a affirmé qu’il s’agissait de « fake news ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs