Accueil Société

Procès de l’assassinat de Valentin Vermeesch: la défense de Dorian Daniels conteste la culpabilité de son client

La défense a reconnu sa participation limitée dans des faits de coups, de tortures, de traitements inhumains et de viols.

Temps de lecture: 3 min

Me Séverine Solfrini a sollicité mercredi, devant la cour d’assises de Liège, l’acquittement de Dorian Daniels pour les faits d’assassinat de Valentin Vermeesch. La défense a reconnu sa participation limitée dans des faits de coups, de tortures, de traitements inhumains et de viols.

► Procès de l’assassinat de Valentin : une culpabilité d’assassinat requise contre les cinq accusés

Valentin Vermeesch, un Hutois âgé de 18 ans souffrant d’un léger handicap mental, avait été tué la nuit du 26 au 27 mars 2017 à Statte (Huy). Il avait subi une très longue scène de violences et de tortures avant d’être précipité dans la Meuse, où il s’était noyé.

L’avocate de Dorian Daniels a souligné au cours de sa plaidoirie que son client avait pris ses responsabilités et avait avoué son implication dans une partie des faits commis sur Valentin Vermeesch. Cet accusé a fait des aveux circonstanciés et a détaillé au cours du procès les actes qu’il avait posés.

Selon Me Séverine Solfrini, Dorian Daniels a été entraîné dans un effet de groupe lors des sévices infligés à Valentin Vermeesch. «Il s’est senti fort et a voulu prouver son existence au sein du groupe. Il a voulu faire le puissant, faire peur à Valentin et se moquer de lui», a relevé l’avocate.

La défense a invité les jurés à répondre par l’affirmative aux questions portant sur les faits de menaces, de coups, de traitements inhumains, de tortures et de viols. «Il a porté des gifles et plusieurs coups de poing lors des deux scènes qui se sont déroulées dans l’appartem

ent mais il conteste s’être acharné. Il a incité, sous la menace, Valentin à s’introduire des objets dans l’anus. Dorian Daniels est en aveux sur le fait d’avoir brûlé Valentin avec un briquet lorsqu’il était inconscient. Il a reconnu avoir porté des coups de pied et de poing dans le dos et les jambes de Valentin lors d’une troisième scène à l’extérieur de l’appartement. Il a encore reconnu s’être fait passer pour un Albanais pour faire peur à Valentin et avoir participé à une scène simulée de meurtre», a souligné Me Solfrini.

Dorian a pris conscience de la gravité

Mais la défense a pointé que Dorian Daniels a pris conscience de la gravité des actes posés durant le cours de la soirée. Il s’est rendu compte que ce qu’il faisait était honteux et que les choses allaient trop loin. S’il est bien un protagoniste actif des scènes préalables à la mort de Valentin, la défense conteste l’implication de l’accusé dans l’homicide volontaire.

Selon Me Solfrini, la décision de tuer Valentin Vermeesch n’a pas été prise préalablement dans l’appartement où s’étaient déroulées les scènes de tortures. «La soirée a dégénéré. La décision de tuer a été prise à une trentaine de mètres du bord de l’eau. Dorian Daniels n’y a pas été associé. Il n’a pas posé d’acte pour commettre le meurtre. Il n’est pas possible de démontrer que Dorian Daniels savait qu’Alexandre Hart allait tuer Valentin. Ce meurtre a été commis en dépit de l’accord de Dorian Daniels, qui n’avait pas de volonté de s’y associer. Son omission d’agir ne peut constituer un encouragement», a plaidé Me Solfrini.

La défense de Dorian Daniels a réclamé l’acquittement pour les faits d’assassinat.

Les avocats de Loïck Masson et de Killian Wilmet plaideront jeudi.

Habitat

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Clodong André, mercredi 5 juin 2019, 20:26

    Cette sordide affaire fera date. Les avocats font leur sale boulot mais if faut espérer qu'aucun coupable n'échappe à la Justice.

  • Posté par Petitjean Marie-rose, jeudi 6 juin 2019, 7:03

    Les avocats font leur travail, qui est de défendre leur client et de présenter les arguments qui leur semblent bons pour cela. Dans de tels cas, sordides comme vous le dites, cette tâche est particulièrement difficile et les personnes qui s'en chargent doivent être respectées. Il n'est pas question d'échapper à la Justice mais de la rendre de la façon la plus équitable possible.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko